Coronavirus : "les animaux ne peuvent pas transmettre le covid19 à l'homme"

Votre animal, peut-il vous transmettre le covid-19 ? Sur les réseaux sociaux, de fausses informations circulent mettant en danger la santé de votre compagnon à quatre pattes. Entretien avec le Dr Yannick Perennes, vétérinaire à Reims.
Les animaux de compagnie ne peuvent pas transmettre le Covid-19, mais ils peuvent en revanche l'attraper, il est donc nécessaire de les protéger comme des êtres humains, en respectant le confinement et les gestes barrières.
Les animaux de compagnie ne peuvent pas transmettre le Covid-19, mais ils peuvent en revanche l'attraper, il est donc nécessaire de les protéger comme des êtres humains, en respectant le confinement et les gestes barrières. © AT
Sur les trois-quarts de son corps, le chat a la peau à vif, brûlée par un solvant industriel, habituellement utilisé pour le bricolage. Paniqué, son propriétaire a désinfecté l’animal après avoir vu circuler des informations sur les réseaux sociaux indiquant que les animaux de compagnie pouvaient être porteur du covid-19.

"Le propriétaire du chat a utilisé un produit non adapté aux animaux, car il avait vu sur Facebook que c’était nécessaire de savonner avec des produits abrasifs les animaux qui sortent de chez eux. Résultat, ce chat de type européen est blanc sur le dessus et rouge sous le ventre. Son pronostic vital n’est pas engagé, mais il a été bien brûlé !", explique le Dr Yannick Perennes vétérinaire à Reims. Le propriétaire du chat n’a pas souhaité s’exprimer et n’a pas autorisé la diffusion des photos de l’animal à la clinique.
 

Les animaux ne transmettent pas le virus!

Le vétérinaire met en garde surtout sur des soins "amplifiés et déraisonnables" comme ceux subis par son petit patient, ce mercredi 1er avril : " Les animaux ne peuvent pas transmettre le covid-19 à l'homme. Même si, à la base, le SARS CoV-2 à l'origine du virus provient probablement d'une espèce de chauve-souris, le passage de l’être humain vers une autre espèce animale semble actuellement peu probable."

L'ANSES, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail a publié une étude le 11 mars 2020 qui conclue que : oui les animaux domestiques peuvent contracter le covid-19, mais qu'ils ne peuvent en aucun cas le transmettre à l'homme.
   
Les animaux pouvant être malades, le Dr Yannick Perenne tient à rappeler les comportements à avoir avec eux en ces temps de confinement : "Il faut effectivement changer ses habitudes avec ses animaux, mais seulement pour les protéger. Le confinement et les gestes barrières s'appliquent aussi à eux. Si vous ressentez des symptômes, préservez-les comme vous le feriez avec une personne, en vous lavant les mains, en portant un masque et surtout en ne le sortant pas outre mesure. Le confinement préserve tout le monde. C'est pourquoi nous les vétérinaires avons décidé de reporter tous les actes qui ne nécessite pas d'urgence comme les vaccins, ou autre identification."
 

Le confinement s'applique également aux bêtes

En résumé, il n'est pas nécessaire de laver son animal de compagnie après chaque sortie, encore moins avec des produits désinfectants inappropriés aux animaux, ils peuvent être malades, mais seulement à cause des humains, mais ne peuvent pas transmettre la maladie aux humains. Et enfin, le confinement s'applique également aux bêtes pour les préserver du virus elles aussi.

Il n'y a pas plus d’abandons d’animaux qu’à l’accoutumée
- Dr Yannick Perennes, vétérinaire à Reims


Depuis le début de l’épidémie et du confinement, c'est la première fois que le Dr Perennes est confronté à ce type de problèmes concernant les animaux de compagnie : "Avec mes collègues de Champagne-Ardenne et d’Ile de France, nous avons surtout l’impression que les réseaux sociaux amplifient les choses ! Avant ce cas, nous n’avions pas eu d’animaux de compagnie blessés, même involontairement, par leurs maîtres. Nous avions contacté des refuges, car nous avions peur que la panique fasse mal agir les gens, mais ceux-ci nous ont dit qu’il n’y avait pas plus d’abandons d’animaux qu’à l’accoutumée. Nous n’avons pas été confrontés à des demandes d'euthanasie injustifiées comme nous avons pu le lire sur les réseaux sociaux."

Un phénomène qui, heureusement, semble donc anecdotique. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société animaux nature confinement : conseils pratiques