Déconfinement : à Reims, les restaurateurs se préparent à l'extension de leurs terrasses

Suite à la crise du covid-19, la mairie de Reims autorise les restaurants à étendre leur terrasse voire à en créer une sous-condition. Des zones piétonnes verront également le jour les week-ends afin de palier la réduction des capacités d'accueil due aux règles de distanciation.
 
Les restaurateurs rémois auront l'autorisation d'élargir leurs terrasses sous réserve de respecter certaines règles
Les restaurateurs rémois auront l'autorisation d'élargir leurs terrasses sous réserve de respecter certaines règles © Claudine Crenn / France Télévisions
C'est le grand jour tant attendu par beaucoup de cafetiers et restaurateurs. Ce 2 juin, après plus de deux mois de confinement, ils vont pouvoir rouvrir leurs portes. Même si certains ne pourront pas accueillir de clients dès ce mardi, faute d'avoir pu être livrés par leurs fournisseurs, la réouverture n'ayant été annoncée par le gouvernement que le 28 mai. Un retour dans le respect des règles sanitaires avec distance obligatoire d'au moins un mètre entre les tables, soit l'obligation pour les restaurateurs de supprimer jusqu'à une table sur deux

Autant dire moins de clients et un manque à gagner. Alors, bientôt, certaines terrasses rémoises doubleront de volume. Un changement de taille seulement en apparence, elles seront simplement étendues, la capacité d'accueil restant quasiment la même qu'auparavant. "Celui qui a 100 places en terrasse, allait en avoir 50. Mais comme la mairie nous donne le droit d'avancer les terrasses beaucoup plus loin, on aura toujours nos 100 places", souligne Joël Oudin, le président des restaurateurs de la Marne. Même si on ne va pas regagner la totalité de nos clients."
 


Des zones piétonnes le week-end

Sous réserve d'accords de la mairie, certains trottoirs, places de stationnement et espaces publics seront ainsi prochainement occupés par des tables. "On va faire en sorte d'arranger au maximum, de façon à pouvoir élargir ou créer des terrasses là où elles n'existaient pas", explique Patrick Lauzier, directeur du développement économique à la communauté urbaine du Grand Reims. Les propriétaires de commerces et bâtiments peuvent également permettre l'exploitation de leur droit de façade.

En parallèle, des zones piétonnes seront mises en place sur certains axes du centre-ville le week-end, à partir du vendredi 19h. Les restaurateurs qui le souhaitent pourront alors bénéficier d'une extension de terrasse supplémentaire qui s'ajoutera à celle accordée en semaine.  
 
Plan de la piétonisation provisoire et sens de circulation mis en place les week-ends à Reims
Plan de la piétonisation provisoire et sens de circulation mis en place les week-ends à Reims © Document remis


Rues concernées par la piétonnisation :
Rue de Mars / Rue du Temple / Rue Jovin / Rue Château Porte Mars (1re partie) / Place de l’Hôtel de Ville
Rue de Tambour / Place du Forum (en partie) / Rue Courmeaux / Rue du Luxembourg / Rue de Nanteuil / Rue des Elus / Rue de la Salle / Rue des Chapelains / Rue du Clou dans le Fer (en partie) / Rue Condorcet / Rue de Thillois (en partie) / Place d’Erlon / Rue de l’Etape / Rue Buirette (en partie) / Rue Théodore Dubois / Rue Max Dormoy


Une commission se réunit à partir du 2 juin pour étudier les demandes de chaque établissement au cas par cas. À cette heure, une dizaine de dossier a déjà été déposé. Pour obtenir cette autorisation, il faudra impérativement se plier à certaines conditions. Une telle extension devra se faire en toute sécurité, dans le respect des piétons, de l’accès des véhicules des riverains et des services de secours (pompiers, ambulances) ainsi que de la collecte des ordures ménagères.

Jusqu'à quand les restaurateurs pourront-ils exploiter ces terrasses XXL ? Pas de réponse pour l'instant. "Est-ce que ça sera jusqu'à fin août ? Est-ce que ce sera jusque fin décembre ? se questionne Joël Oudin. Jusqu'à fin septembre pour nous, ça serait magnifique. Maintenant, il faudrait prier le bon dieu pour qu'il fasse beau ! "
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loisirs sorties et loisirs économie gastronomie bière déconfinement société covid-19 santé