REPLAY. Basket : victoire du Champagne Basket contre l'Orléans Loiret Basket, lors du premier match de la saison en Pro B

Diffusé du au Publié le Mis à jour le
Écrit par Lukas Nicot et Maxime Clady

Le premier rendez-vous Pro B de la saison s'est tenu ce samedi 15 octobre. Un choc entre l'équipe Champagne Basket de Reims-Châlons et l'Orléans Loiret Basket, pour le compte de la première journée. Le Champagne Basket l'emporte sur l'OLB, 94 à 79.

Pour la première journée du championnat de France de basket-ball de deuxième division, le rendez-vous était fixé ce samedi 15 octobre pour le match entre Châlons-Reims et Orléans, premier de la saison en Pro B. Le Champagne Basket emporte cette première rencontre face à Orléans 94 à 79, après un match largement dominé par les Châlonnais.

Durant la première mi-temps, Orléans n'a pas réussi à exister avec un important écart de 19 points (50 - 31), mais a su rattraper l'écart durant les deux derniers quart-temps. Châlons-Reims a écrasé la défense de l'OLB, avec une stratégie offensive axée sur la rotation des joueurs sur le parquet.

L'avant-match

Ce samedi 15 octobre a annoncé la reprise de la saison en Pro B, avec comme têtes d'affiche le Champagne Basket qui accueille l'Orléans Loiret Basket. Un match à voir et à revoir sur France.tv.

Les deux ex-pensionnaires de Betclic Élite débarquent en deuxième division, avec des ambitions et des effectifs intéressants pour jouer le haut de tableau. Démarrer ce nouveau chapitre par une victoire ce samedi 15 octobre, est un bon moyen de tourner de suite la page d’une saison précédente difficile.

Champagne Basket, que la magie opère ?

Pouvait-il y avoir pire timing pour une descente ? Quelques semaines après l’inauguration d’une nouvelle Arena de 5.500 places, le club était relégué officiellement en Pro B, après une saison maussade. Dernier club de Betclic Élite avec 24 défaites et 10 victoires.

Malgré cette situation, la direction du club a su trouver les mots cet été, avec un discours optimiste et plein de promesses. En juin, Michel Gobillot, le président de la section masculine assurait : "le budget du club ne changera pas car les collectivités locales réitèrent leurs subventions".

Quelques mois plus tard, l’effectif construit par l’entraineur Thomas Andrieux, ancien joueur professionnel marnais était très intéressant sur le papier. Celui qui avait remplacé Cédric Heitz en avril, a choisi de miser sur deux bases principales. D’abord un noyau de trois joueurs qui connaissent le chemin de la montée : Mathis Keïta, David Škara et Vincent Vent, qui ont activement participé au titre de champion de France Pro B 2022 avec le Sluc Nancy (Meurthe-et-Moselle). Puis d’un duo estampillé Limoges Cercle Saint-Pierre (Haute-Vienne) : Grismay Paumier et Timothé Crusol qui ont fait le choix de descendre d’un étage pour obtenir plus de responsabilités.

Avec ce groupe, Châlons-Reims fera clairement partie des favoris à la montée et visera les playoffs d’accession en 2023. Car si le club se donne une marge de trois ans pour cette conquête, le plus tôt sera le mieux.

Orléans, un guide nommé Castano

C’était certainement la nouvelle la plus attendue par les supporteurs de l’OLB après l’annonce de la descente : la prolongation de Germain Castano sur le banc orléanais. Celui qui avait fait monter le club dans l’élite en 2019, avec notamment le duo Jefferson et Halilović, vient de vivre une saison cauchemardesque.

Pour la reconstruction de l’été, le coach d’Orléans a pu compter sur son éternel lieutenant, Malela Mutuale qui va connaitre sa sixième saison au club. Le meneur français était déjà de l’aventure en 2019, et sera accompagné par deux autres vétérans très expérimentés. Jérémy Leloup qui a tout connu à l’échelon supérieur, et Jean-Michel Mipoka arrivé également de Betclic Élite en provenance de Fos Provence Basket.

Si le groupe paraît fiable avec des individualités supplémentaires comme le Croate Perković, le Jamaïcain De Lattibeaudière ou le jeune Dossou, attention à démarrer la saison du bon pied. Car la campagne Leaderscup démarrée fin septembre, est déjà terminée pour Orléans qui ne verra pas les quarts de finale, contrairement à Châlons-Reims. La faute à une défaite ce mardi 11 octobre à domicile contre Angers (Maine-et-Loire), où l’OLB a été bousculé par le promu.

"La Pro B c’est dur. Si on veut être ambitieux il faut qu’on se bouge, disait Jean-Michel Mipoka en conférence de presse. Ça ressemblait à un cirque. J’espère que ce match tombe au bon moment." Les mots de Germain Castano sont clairs. Une réaction est attendue ce week-end.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité