Ils utilisent un drone pour voler 150.000 euros d'un distributeur de billets, la police les arrête

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Ballester .

Un groupe de cambrioleurs a été arrêté à Reims (Marne). Ils avaient pillé le distributeur de billets d'une Caisse d'épargne au moyen d'un drone miniature, a-t-on appris ce dimanche 25 septembre.

Le drone est une technologie fantastique. Il peut servir aux pompiers à retrouver un promeneur égaré en forêt. Mais aussi être utilisé par des cambrioleurs pour s'attaquer à une banque.



À un distributeur automatique de billets (Dab) de Reims (Marne), plus précisément. Les faits remontent à l'après-midi du lundi 02 mai 2022, et impliqueraient plusieurs malfrats qui ont visé l'agence Hippodrome de la Caisse d'épargne située à l'intervalle entre les quartiers Croix-Rouge et Wilson.



C'est ce qu'on a appris ce 25 septembre. La police s'est retrouvée fort dépourvue lorsqu'elle a découvert que 150.000 euros avaient disparu d'un coffre-relais se trouvant dans le local technique attenant au Dab.

Complicité et technologie

Un coffre-relais sert aux équipes de convoyage de fond à déposer de l'argent issu de leur fourgon, et destiné au distributeur. Dans cette affaire, on apprend que le Dab n'a absolument pas été endommagé, ni la porte du local situé derrière, ni le coffre-relais en lui-même.



La seule dégradation : une aération. Mais il faudrait être un Schtroumpf pour passer par-là. Ou, comme vont le révéler les caméras de vidéo-surveillance, un drone.



Voici le mode opératoire, qui n'a pas pris plus de dix minutes. Un drone passe par l'aération cassée, et permet à un bouton commandant l'ouverture de la porte d'être appuyé : il semble avoir été localisé à l'ancienne, via une perche télescopique montée d'un miroir.



Les cambrioleurs, même pas masqués, rentrent alors sans coup férir et tapent le code du coffre-relais (toujours valable après avoir été fourni par un complice ayant travaillé à la maintenance des Dab). Ils se font alors la malle avec les 150.000 euros (voir la carte ci-dessous).



Conférence de presse

La diffusion de ce fait divers dans le Journal du dimanche (JDD) a conduit à l'organisation-éclair d'une conférence de presse par Matthieu Bourrette, le procureur de la République à Reims. Elle a eu lieu ce dimanche 25 septembre, à 15h00.



"Cette attaque d'un distributeur de billets a eu lieu dans des conditions assez surprenantes et originales car il n'y a pas eu, à proprement parler, d'effraction. Une somme importante a été dérobée", les autorités en citant à Clément Pravaz, journaliste-présentateur à France 3 Champagne-Ardenne, qu'un minimum de "plusieurs dizaines de milliers d'euros"  (voir le tweet ci-dessous). 



"Ce modus operandi est original, extrêmement novateur, mais aussi inquiétant. Il utilise un modèle nouveau de vol. Ce drone a servi à neutraliser certains moyens de sécurité", que le procureur a préféré ne pas préciser.



Arrêtés durant le mois de juillet, deux malandrins ont été placés en détention provisoire ou sous contrôle judiciaire en attendant leur procès. Ils ont entre 30 et 40 ans et n'étaient pas connus des services de police. Aucune précision n'a été faite sur un éventuel lien entre la banque ou les Dab et l'un de ses suspects.



"Nous n'avions encore jamais connu ça", a précisé le procureur au sujet de l'emploi du drone. Sachant que cette technologie a en revanche déjà fait ses preuves pour amener des biens par-dessus les murs des prisons, ou le transport de drogue...



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité