PHOTOS. À quoi correspondent ces nuages aux formes rondes observés dans le ciel ?

Des nuages en forme de cercles se sont formés dans le ciel en fin d ematinée ce lundi 16 octobre. Il s'agit de "trous de Virga" qui se forment lorsqu’une partie des gouttelettes d'eau d'un nuage, se retrouve soumise à des températures inférieures à 0 degrés.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Rien à voir avec des ovnis qui arrivent en soucoupe volante en Champagne-Ardenne. Ni même des évaporations ou encore une trace d'avions. Des nuages aux formes rondes ont été observés ce lundi 16 octobre par de nombreux habitants dans le ciel de Reims (Marne)  et de Troyes (Aube). Intriguant par leurs formes, ils suscitent de nombreuses interrogations chez ceux qui les ont vus en cette mi-octobre, alors que le froid fait son apparition. Il s'agit bien d'une formation météorologique, appelée "Trou de Virga". 

Selon les experts en physique des nuages, ce genre de formation n’est pas rarissime. Il s'agit de gouttelettes qui gèlent brusquement et se transforment en cristaux de glace. "À mesure qu’ils se développent, ces cristaux gagnent en taille et en poids. À un certain stade, ces gouttelettes gelées sont bien plus lourdes que les autres gouttelettes qui les entoure. Elles tombent alors en dessous de la couche nuageuse, s’évaporent rapidement et laissent un trou derrière elles", précise le site Maxisciences.com.

Trou de Virga

Ces trous dans le ciel sont le fruit "d’une réfraction de la lumière blanche émise par le soleil à travers les cristaux de glace persistant au milieu de l’ouverture. Lorsque les rayons lumineux traversent ces gouttelettes gelées, les couleurs en ressortent séparées". Les internautes ont largement commenté ces nuages. Sylvie Gauthier, une habitante la Chapelle-Saint-Luc dans l'Aube, évoque sa découverte. "Le Ciel était très beau. Jamais vu ça auparavant". 

Ces nuages aux formes circulaires ont également été aperçus en Bourgogne. "Un trou de virga, appelée Cavum dans la version 2017 de l'Atlas international des nuages, est une zone circulaire dégagée dans une couche très mince de nuages (ici des altocumulus) et sous laquelle des « mèches » de virga sont visibles. La virga est une traînée verticale ou oblique de neige, de pluie ou de toutes autres précipitations qui s'étendent sous un nuage, mais sans atteindre le sol". 

D’après l’Organisation mondiale de la météo, ces phénomènes sont des "trous circulaires (parfois linéaires) bien délimités, qui percent une couche nuageuse mince, composée de gouttelettes d'eau surfondue. Des virga ou des mèches de cirrus tombent souvent de la partie centrale du trou, qui croît avec le temps. La forme du cavum semble généralement circulaire lorsqu'il est observé directement par en dessous, mais il peut paraître ovale vu de loin. On l’observe majoritairement dans les altocumulus"

L'origine de ces trous de Virga provient donc de la chute des cristaux de glace vers le sol. "C'est donc une forme de précipitation au même titre que la pluie ou la neige. Cependant, et c'est habituellement flagrant sur les photos, ces mêmes cristaux n'atteignent pas le sol", ajoute Météo contact. 

Une précipitation qui n'atteint pas le sol est appelée “virga”. C'est la simple raison du nom de ce phénomène qui n'est donc pas tiré d'une traduction anglaise.