Cet article date de plus de 5 ans

Les policiers poursuivent leur mouvement de grogne à Reims et Charleville

Les policiers manifestent depuis une semaine leur ras-le-bol. Ils se rassemblent ce mardi devant le palais de justice de Reims à 13h. Une autre manifestation est prévue jeudi à Charleville-Mézières.
La mobilisation s'est lancée après l'agression au cocktail molotov de deux policiers à Viry-Châtillon dans l'Essonne le 8 octobre dernier. Les policiers crient leur colère partout en France.

À Reims, un rassemblement statique est prévu ce mardi à 13 heures devant le palais de justice. Mercredi, une marche de la colère policière et citoyenne partira à midi de l'Hôtel de police. Enfin, jeudi les fonctionnaires de Charleville-Mézières se rassembleront eux-aussi.

Christian Pous, secrétaire Champagne-Ardenne du syndicat SGP Police FO était l'invité du 12/13 ce mardi. 
durée de la vidéo: 04 min 09
Christian Pous, invité du 12/13 ©France 3 Champagne-Ardenne

"Il est indéniable qu'il existe des zones où il est particulièrement difficile d'intervenir dans la Marne. Il y a des personnes déterminées, qui sont dans la provocation permanente à l'égard des forces de l'ordre", indique le responsable syndical.

"La forte demande des collègues est que la justice ait une tolérance zéro quand les policiers sont insultés, agressés, menacés", ajoute-t-il. "Cela ne veut pas dire que la justice est responsable de tous les maux actuellement."

Le président François Hollande va recevoir mercredi les organisations représentatives de la police nationale à l'Élysée. Christian Pous attend "des gestes forts en terme de protection et des reconnaissances à l'égard des policiers".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité mouvement social économie social