Reims : des bancs publics connectés pour recharger son smartphone

Publié le

A Reims, des bancs publics un peu particulier ont été installés. Notamment un banc solaire sur lequel on peut faire charger son téléphone par induction.

A première vue, il a tout l'air d'un banc normal. Trois planches, quatre pieds, rien d'exceptionnel. Mais en s'en rapprochant, on découvre un logo qui invite à déposer son téléphone dessus. Par le simple fait de lui faire toucher le banc, un smartphone équipé de la technologie NFC est rechargé. Pour ceux qui n'en disposent pas, une prise USB est installée. Un témoin lumineux indique le niveau de recharge du banc, qui est lui-même rechargé grâce à ses panneaux solaires.

Ce banc solaire a été installé par la mairie de Reims qui assure qu' "en cas de forte chaleur, le banc est ventilé par un système intégré pour éviter qu'il ne soit trop chaud pour s'asseoir dessus".

L'équipement est fabriqué par la société croate Include, spécialisée dans la fabrication de matériel urbain connecté. Comme par exemple avec des poubelles individuelles connectées qui compactent les déchets et préviennent la voirie quand il faut venir les ramasser.

La ville n'a pas donné le prix exact d'un tel banc : "cela dépend du marché public de travaux". Mais sur son site, Include indique que le prix du banc commence à 1.995€.


D'autres équipements prévus

Laure Miller, adjointe au maire en charge des aménagements publics, indique que cet unique banc est un premier test : "on ne s'interdit rien, si ça fonctionne, on pourra les développer dans d'autres lieux de vie".

D'autres installations ont été mises en place autour de l'ex-friche Sernam qui accueille désormais le centre aqualudique et bientôt une nouvelle salle événementielle appelée l'Arena. Un pédalier a été installé pour recharger son téléphone par l'énergie générée en pédalant. L'utilisateur peut également réaliser des défis via une application connectée. Des "street poteau", sortes de cages de football sont désormais devant l'Arena pour "Mettre de la vie dans cet espace même quand il sera inactif".

Parmi les nouvelles installations figure un mât à sauter qui permet de mesurer la détente de celui qui le franchit. "C'est une façon de faire écho aux matchs de basket qu'il y aura dans l'Arena".

D'autres dispositifs ont fait leur apparition comme une fontaine à eau potable ou l'eau non bue atterrit directement dans la fosse d'un arbre. Un sac de frappe est également installé devant l'Arena pour rappeler les sports de combat qui s'y dérouleront.

Ouvrez donc l’œil, vous êtes peut-être déjà passé devant ces petites installations sans vous en rendre compte.