• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Reims : les forains bloquent toujours et promettent de revenir plus nombreux

Comme ici, rue Libergier à Reims, des dizaines de camions de forains ont bloqué les accès du centre-ville pour faire entendre leurs revendications : obtenir un emplacement au centre de la cité des Sacres. / © France 3 Champagne-Ardenne / Vincent Thollet
Comme ici, rue Libergier à Reims, des dizaines de camions de forains ont bloqué les accès du centre-ville pour faire entendre leurs revendications : obtenir un emplacement au centre de la cité des Sacres. / © France 3 Champagne-Ardenne / Vincent Thollet

Ils veulent obtenir un emplacement au centre-ville de Reims pour installer leurs attractions à la place de celui proposé par la mairie, aux abords du stade Auguste Delaune. Ce 4 décembre, les forains bloquent toujours le centre-ville de la cité des Sacres espérant se faire entendre. 

Par Céline Lang

Le bras de fer continue entre les forains de Champagne-Ardenne et la mairie de Reims : alors que cette dernière leur a fait la proposition d'installer leurs attractions chaussée Bocquaine, comme l'année passée, eux espèrent bien retrouver les allées du centre-ville de Reims et proposent toujours un emplacement en face de la gare de la cité des Sacres, qu'ils considèrent comme "équivalent", en terme de surface, à celui de la chaussée Bocquaine.

Espérant bien se faire entendre, les forains ont donc réitéré ce 4 décembre leurs actions de blocage, après plusieurs opérations la semaine passée (lire ci-dessous). Cinq groupes de deux ou trois camions se sont donc positionnés en deux endroits "stratégiques" du centre-ville : le bas de la rue Libergier qui mène à la cathédrale de Reims et l'entrée de l'avenue du Général Leclerc, en provenance du canal. L'idée pour ces professionnels : "interdire" partiellement l'accès au centre-ville, en attendant d'obtenir un rendez-vous avec la municipalité pour de nouvelles négociations. 
 

Les forains sont prêts à tenir le mouvement sur la longueur pour obtenir satisfaction. Ils se disent prêts à revenir plus nombreux d'ici la fin de la semaine pour bloquer totalement le centre-ville de Reims. En attendant, les accès au centre-ville de la cité des Sacres ne devraient pas revenir à la normale avant le début de soirée. 

Sur le même sujet

REIMS. Gilets jaunes et forains

Les + Lus