Reims : grève à la Citura, pas de tramway, peu de bus ce jeudi 18 novembre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Leila Salhi
En raison d'un mouvement de grève, aucun tramway ne circule ce 18 novembre à Reims. Le réseau de bus, lui, est fortement perturbé.
En raison d'un mouvement de grève, aucun tramway ne circule ce 18 novembre à Reims. Le réseau de bus, lui, est fortement perturbé. © Marie-Line Fournier - France 3 Champagne-Ardenne

Nouvelle journée noire dans les transports urbains du Grand Reims. Le réseau est fortement perturbé ce jeudi 18 novembre en raison d’un mouvement de grève de la Citura.

Il faut s'armer de patience pour se déplacer dans le Grand Reims ce jeudi 18 novembre. Suite au préavis de grève déposé pour la période du 17 septembre 2021 au 1er janvier 2022, l'Intersyndicale CGT, UGICT-CGT et Solidaires des Transports urbains du Grand Reims a appelé à une nouvelle journée de mobilisation sur le réseau Citura

Conséquence : la circulation des tramways est entièrement interrompue. Des navettes de substitution sont mises en place entre Neufchâtel et Hôpital Debré (une toutes les 40 minutes environ), en correspondance avec un bus circulant entre Hôpital Debré et gare Champagne TGV (là aussi, une navette toutes les 40 minutes). 

Du côté des bus, les lignes 6, 7, 8, 9, 11, 12, 30, 40, N et C ne circulent pas. Le trafic est très perturbé sur les lignes 1 (uniquement entre Centre commercial Cernay et Boutréaux), 2, 3, 4 et 5 avec un bus toutes les 45 à 50 minutes. Les autres lignes circuleront normalement. 

La Citura propose de suivre l'info Trafic en direct sur son site internet

Les raisons de la colère

Une première journée de mobilisation avait eu lieu le 17 septembre, elle avait été très suivie. A l'origine de la contestation : l'annonce, le 2 septembre dernier, du Grand Reims de résilier le contrat entre la communauté urbaine et MARS (mobilité agglomération rémoise) le concessionnaire du réseau. Ce contrat, signé en 2006, courait jusqu'en 2040 et prévoyait des renégociations. Mais à l'époque, le Grand Reims n'était constitué que de 16 communes. Quinze ans après, c'est beaucoup plus et l'accord n'est plus adapté selon Catherine Vautrin, la présidente du Grand Reims. 

Aujourd'hui, la communauté urbaine a 143 communes et tout le sujet, c'est notre capacité à apporter des réponses en matière de transports aux habitants de la totalité de la communauté urbaine. 

Catherine Vautrin, présidente du Grand Reims

Les salariés, eux, ne s'y attendaient pas. Ils ont pris connaissance des faits en découvrant une offre d'emploi. 

Les syndicats demandent la fin des intermédiaires dans l'exploitation des transports rémois. Ils réclament une gestion totale de cette activité par la communauté urbaine elle-même. Ils n'ont pas choisi le 18 novembre par hasard pour faire grève : c'est aujourd'hui que doit être votée la résiliation du contrat, lors du Conseil Communautaire du Grand Reims. Une AG est prévue en milieu d'après-midi pour évoquer notamment la suite du mouvement. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.