Reims : hommage au conducteur de la trottinette mortellement percuté par un tramway

La famille et les amis de Skander sont venus lui rendre hommage sur l'Avenue de Laon à Reims. / © Mathilde Kaczkowski - France Télévisions
La famille et les amis de Skander sont venus lui rendre hommage sur l'Avenue de Laon à Reims. / © Mathilde Kaczkowski - France Télévisions

Un hommage a été rendu ce dimanche après-midi à Skander, le conducteur de la trottinette électrique mortellement percuté par un tramway à Reims. La famille et les amis du jeune homme de 23 ans étaient présents. 

Par MK

Avenue de Laon à Reims, sous le ciel gris de ce dimanche 12 janvier, des roses déposées entre les rames du tramway tapissent ici et là le béton. "On les a mises à côté des rails pour que le tramway ne les écrase pas." Le coeur lourd, Karim Benhassine est venu rendre hommage à son fils Skander sur les lieux du drame. A ses côtés, des amis et membres de la famille sont présents. Jeudi 9 janvier, le jeune homme de 23 ans a été mortellement percuté en trottinette électrique par un tramway.

Il n'y a pas de pistes cyclables à côté du tramway, il n'y a rien.
- le père de Skander, décédé lors de l'accident en trottinette avec un tramway à Reims

Le regard porté vers les rames, le père de la victime déplore l'absence de règles de cohabitation entre les véhicules lourds et légers comme les vélos, trottinettes ou encore rollers. Il exige des réponses : "Il n'y a pas de pistes cyclables à côté du tramway, il n'y a rien. Je ne comprends pas l'aspect sécuritaire sur cette grande avenue. J'aimerais qu'on m'explique pourquoi il n'y a pas de pelouse ici. "  
 
Avenue de Laon à Reims, des roses ont été déposées sur le lieu de l'accident entre les rames du tramway. / © Mathilde Kaczkowski - France Télévisions
Avenue de Laon à Reims, des roses ont été déposées sur le lieu de l'accident entre les rames du tramway. / © Mathilde Kaczkowski - France Télévisions
 

Je me disais qu'il y aurait un mort un jour. Je ne pensais pas que ça serait mon fils.
- Delphine Maximy, la mère de la victime. 


Skander habitait à Reims depuis janvier 2018 et était domicilié sur cette longue avenue. Sa mère redoutait alors le pire. "A chaque fois que je rendais visite à mon fils, je voyais la vitesse à laquelle les tramways et les voitures roulaient." confie Delphine Maximy "Je me disais qu'il y aurait un mort un jour. Je ne pensais pas que ça serait mon fils... Si sa mort peut servir à quelque chose pour que les tramways roulent moins vite."
 
Plus de soixante personnes étaient présentes pour cet hommage. / © Mathilde Kaczkowski - France Télévisions
Plus de soixante personnes étaient présentes pour cet hommage. / © Mathilde Kaczkowski - France Télévisions
 

Deuxième accident mortel de trottinette à Reims

Selon le procureur de la république de Reims Matthieu Bourette "l'enquête met en évidence une percussion avec un piéton qui avait quitté sa trottinette et a traversé devant le tramway. Le jeune homme ne portait de pas de casque au moment du choc". Il s'agit du deuxième accident mortel de trottinette à Reims. En septembre 2019, une jeune femme percutée par une voiture avait perdu la vie. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus