Samba Diawara, entraîneur intérimaire du Stade de Reims : "montrer la vraie version de ce club pour la fin de saison, et pas celle des trois derniers matchs"

Le Malien, qui remplace Will Still après son départ précipité, prend les rennes du club pour les trois derniers matchs de la saison. Face à Brest, l'Olympique de Marseille et Rennes, l'ancien adjoint veut finir en laissant une bonne impression

Il reprend un club en plein doute. Samba Diawara, ex-adjoint de Will Still, dont le départ a été précipité le 2 mai dernier, sera entraîneur intérimaire pour les trois derniers matchs face à Brest, l'OM et Rennes. 

Comment abordez-vous ce nouveau défi en tant qu'entraîneur principal intérimaire ? 

On essaye de l'aborder de la façon la plus simple. Je ne suis pas seul puisque je suis entouré de tous les autres membres du staff qui sont restés. Ensemble, on va essayer d'accompagner le mieux possible l'équipe. Déjà, après-demain contre Brest, et aussi pour les deux derniers matchs face à l'Olympique de Marseille et Rennes. Il faut faire en sorte qu'ils soient le plus à l'aise et essayer d'être ambitieux aussi parce que ce sont des matchs intéressants à jouer, contre des adversaires d'une certaine valeur. L'objectif c'est de montrer la vraie version du Stade de Reims et pas celle des trois derniers matchs. 

Quelle est l'ambiance dans le vestiaire après cette semaine mouvementée et le départ de Will Still ? 

L'ambiance n'est pas la meilleure quand on a un changement d'entraîneur. Les joueurs étaient très proches de Will (Still) et de Nicolas (Still). Je pense qu'ils sont touchés, mais ils doivent se dire qu'ils ont une part de responsabilité dans ce changement. Ce départ intervient parce qu'on n’a pas été assez performant, et parce qu'on n’a pas eu de bons résultats. L'ambiance n'est donc pas la meilleure mais on essaye de remobiliser tout le monde parce qu'il reste trois matchs. La saison n'est pas finie, il y a encore des objectifs, et on se doit de tout faire pour les remplir. 

Comment les joueurs abordent ce prochain déplacement face à Brest, qualifié pour l'Europe après une saison incroyable ? 

Je ne pense pas qu'ils aient une crainte. Affronter un adversaire qui est la révélation cette saison, ça va leur permettre aussi de se jauger. Ils auraient aimé être à la place des Brestois et le but c'est de montrer qu'on n’a rien à envier à cette équipe-là, même si on sait que ça va être très difficile, ça va être un contexte particulier, un contexte de fête. Mais on ne doit pas tenir compte de tout ça et essayer d'être le plus compétitif possible et ramener le meilleur résultat. 

Y'a-t-il une chance, en fonction de la fin de saison, que vous soyez promu entraîneur principal pour la saison prochaine ?

Non, je ne serai qu'un intérimaire. Et encore, je ne me considère même pas comme un intérimaire. Je suis l'adjoint que j'étais il y a encore quelques semaines, sauf qu'il n'y a plus d'entraîneur et qu'avec le reste du staff on se doit de remplir cette mission. Chacun devient un petit morceau d'entraîneur.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité