Séisme en Turquie et en Syrie : la communauté turque du grand Reims se mobilise pour venir en aide aux sinistrés

Un tremblement de terre de magnitude 7,8 et une réplique de magnitude 7,5 ont frappé la Turquie et la Syrie, ce lundi 6 février. Le bilan de 2 400 morts ne cesse de s’alourdir. A Reims, l’Association d’Entraide Franco-Turque lance un appel aux dons pour venir en aide aux blessés et aux sans-abri.

Dès que l’information s’est répandue, l’Association d’Entraide Franco-Turque a posté sur sa page Facebook un message d’appel aux dons. Israfil Polat est le vice-président de l’association. Il nous explique que : "2 500 familles Turques vivent dans le Grand Reims. 15 à 20% de ces personnes sont originaires de la région où est situé l’épicentre du tremblement de terre, à Kahramanmaras.

Actuellement les liaisons fonctionnent bien. Nous échangeons avec les familles sur place par SMS, des messages courts pour ne pas surcharger les lignes.

Nous souhaitons venir en aide aux sinistrés, mais nous attendons des instructions. La question est de savoir comment acheminer de l’aide. Nous attendons tant qu’il n’y a pas de solution sûre".

Pour l’heure, un rib est en ligne sur la page Facebook de l’association afin d’assurer une aide financière aux victimes du séisme.

Depuis ce matin, quand la catastrophe a été connue, la communauté Turque du Grand Reims reçoit de nombreux messages de soutien. Israfil Polat, le vice-président de l''Association d'Entraide Franco-Turque, vit à Reims depuis de nombreuses années. Il y exerce en tant qu’électricien. Originaire de Kars, au nord du pays, non loin de l’Arménie, il raconte que souvent son pays a été frappé par des séismes. "Il y a eu celui de 1999, dit-il, "mais aussi celui de 1939. A l’époque, il avait eu lieu à 23 kilomètres de profondeur. Cette fois-ci c’est à 7 kilomètres, d’où l’importance des dégâts et des victimes".

C’est à Strasbourg et à Paris que l’on compte le plus de Turcs en France.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité