Cet article date de plus de 4 ans

TGV : Reims profite des retombées économiques

Cela fait déjà 10 ans que le TGV relie Reims à la capitale en seulement 45 minutes. Une liaison censée faciliter la vie des actifs et attirer de nouvelles entreprises dans la cité des sacres. Mais quel est réellement l'impact du TGV sur l'économie rémoise ?
durée de la vidéo: 02 min 23
TGV : Reims profite des retombées économiques ©France 3
45 minutes suffisent pour relier Paris à Reims. A peine le temps de regarder le paysage. Depuis dix ans, la Champagne est aux portes de Paris. Et aux heures de pointe, les TGV sont presque toujours bondés.

La ville marnaise a investi pour attirer de nouveaux habitants. Ce couple de Parisiens a ainsi quitté la capitale pour s'installer à Reims il y a plus d'un an. Julien et sa femme travaillent deux jours par semaine à Paris : "A Reims, c'est plus tranquille, on a un niveau de vie un peu moins cher, donc c'est plus intéressant pour nous".

Pour les grandes maisons de champagne, le TGV est une véritable aubaine. "Nous nous en servons tous les jours pour recevoir des clients, tous les cadres de la maison l'utilisent soir et matin pour aller et venir à Paris, assure Pierre-Emmanuel Taittinger. C'est un gain de temps considérable."

31 centimes d'euros le kilomètre

Cette proximité avec Paris représenterait, selon Jean-Yves Heyer, le directeur d'Invest In Reims, près de 670 millions de retombées économiques, même s'il est difficile d'attribuer ce chiffre uniquement au TGV. De nouvelles entreprises se sont créées, mais cela n'est pas forcément synonyme de nouveaux emplois.

Au final, les retombées économique sont difficiles à quantifier.  Mais cela a un coût pour les usagers : à 31 centimes d'euros le kilomètre, c'est l'un des tronçons les plus chers de France.

Voir notre reportage :

durée de la vidéo: 02 min 23
TGV : Reims profite des retombées économiques ©France 3

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie sncf