Reims. Les vélos verts Gobee bike, c'est déjà fini

Un petit tour et puis s'en va. Le service de vélos en libre-service implanté à Reims il y a deux mois a décidé de jeter l'éponge. Il n'a pas résisté au vandalisme.

Un vélo Gobee.bike trouvé dans un centre commercial de Cormontreuil.
Un vélo Gobee.bike trouvé dans un centre commercial de Cormontreuil. © Laurent Vilain - France 3 Champagne-Ardenne
C'est dans une lettre adressée à ses utilisateurs que la société Gobee bike a annoncé la nouvelle ce mercredi 9 janvier : Gobee bike quitte Reims. "Ces dernières semaines, le vandalisme et les dégâts causés à notre flotte ont atteint des limites que nous ne pouvons plus surmonter (...) Nous avons utilisé toutes nos ressources pour remplacer la flotte avec de nouveaux Gobee, en effectuant souvent de très lourdes réparations sur les vélos endommagés. (...) Nous ne pouvons plus supporter ni le coût financier, ni le coût moral des réparations. C’est pourquoi, aujourd’hui, nous mettons un terme à notre service dans la ville de Reims.

340 vélos détériorés sur 400

Ce nouveau service avait été lancé début novembre. Aussitôt, de nombreux Rémois l'avait adopté. Les vélos vert pomme étaient partout dans la ville. Mais très vite, les Gobee bike étaient vandalisés. Certains étaient retrouvés dans le canal, d'autres sur le LeBonCoin. Il était devenu difficile de trouver, grâce à l'application mobile, des vélos disponibles et/ou en bon état.

Car la nouveauté de ce service était qu'on pouvait prendre et laisser un vélo n'importe où. A Reims, sur 400 vélos déployés en novembre, 340 ont été détériorés, d'après la mairie.

Quid des cautions et des crédits avancés ?

Le service Gobee bike quitte aussi Lille et Bruxelles. Pour les mêmes raisons. Mais restent disponibles à Paris, Lyon, Turin, Florence et Rome. La start-up ne ferme pas la porte à un éventuel retour : "Même si le constat a été difficile, nous le savons : ce n’est pas un adieu, mais juste un triste au revoir".

Plusieurs questions restent pour le moment sans réponse. Comment récupérer sa caution de 15 euros ? Les utilisateurs ayant chargé du crédit sur leur application peuvent-ils être remboursés ? Là-dessus, pas de nouvelles de Gobee bike qui ne répond que rarement aux utilisateurs eux-mêmes.

Invité de notre JT ce mercredi 9 janvier, le maire Arnaud Robinet a précisé qu'il sera "vigilant à ce que les crédits et cautions soient intégralement remboursés aux Rémois". "Déçu" par le retrait de Gobee bike à Reims, le maire a aussi annoncé qu'une alternative serait trouvée dans les prochains mois.

durée de la vidéo: 01 min 50
Les Gobee Bike ont disparu de Reims ©France 3 Champagne-Ardenne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter