Marne : enquête ouverte après un appel évoquant une prise d'otages au collège de Sainte-Ménehould

Publié le Mis à jour le

Un appel téléphonique évoquant une prise d'otages est à l'origine de l'émotion qui a saisi les familles et les autorités à Sainte-Ménehould (Marne) ce 24 février. Le GIGN a été dépêché sur place. 424 élèves et 25 personnels ont été mis en sécurité. Il s'agissait en fait d'un appel malveillant.

Le maire de Sainte-Ménehould (Marne), Bertrand Courot, s'est immédiatement rendu sur les lieux, ce jeudi 24 février dans l'après-midi. "Quelqu'un de malveillant a envoyé un appel téléphonique pour faire part de son intention de pénétrer dans le collège Jean-Baptiste Drouet qui accueille 500 élèves et de prendre des otages. Le GIGN a été envoyé sur place. Le collège est encerclé et l'hélicoptère de la gendarmerie tourne autour du collège et semble s'éloigner".

Bertrand Courot a indiqué que les enfants avaient été sécurisés dans leurs salles de classes. Ils sont transférés dans le gymnase attenant. Les gendarmes procèdent à des fouilles pour vérifier si l'appel pouvait venir de l'intérieur de l'établissement. Le maire précise que les parents inquiets attendent derrière des barrières pour récupérer leurs enfants. Au moment des faits, 424 élèves étaient présents dans l'établissement ainsi que 25 personnels. Selon de dernières informations, il s'agissait d'une fausse alerte.

Pas de prise d'otage dans un collège de Sainte-Ménehould (Marne), selon le maire et la préfecture, confirment nos confrères de l'AFP. Il s'agissait d'une fausse alerte. Les salles ont été fouillées, aucun individu armé n'a été identifié. Tout est parti d'un appel malveillant peu après 15h. Le GIGN a été déployé par précaution. "Il est tout de suite apparu que la situation était très calme sur place et qu'en réalité il n'y avait aucune prise d'otage", a précisé le parquet. 

Levée de doute

Le préfet de la Marne confirme dans un tweet cette fausse alerte. "Les forces de sécurité intérieure ont procédé a une levée de doute. Suite a un appel suspicieux faisant état d'une possible intrusion au collège Jean-Baptise Drouet de Sainte-Ménehould, un dispositif de sécurisation et de bouclage a été mis en place pour reconnaitre et investiguer l'ensemble des salles de classe de l'établissement scolaire. Le protocole de confinement a été mis en place par le collège pour sécuriser ('ensemble des membres de la communauté éducative (élèves et personnels). A ce stade, aucune présence d'un individu n'est confirmée par la Gendarmerie mobilisée autour du peloton de surveillance et d'intervention de la Gendarmerie (PSIG) de Châlons-en-Champagne et l'antenne du groupe d'intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) de Reims". 

Les pompiers ont fait part de l'évacuation de 300 élèves vers 17h10 en indiquant que le recteur de l'académie et le préfet se rendaient sur les lieux. Au total 424 élèves et 25 personnels étaient présents dans l'établissement les opérations d'évacuation étaient en cours à 16h40 avant que le canular ne soit établi.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Châlons pour dénonciation de crime imaginaire et les investigations sont en cours pour en identifier le ou les auteurs.