Résultats municipales à Sézanne : Sacha Hewak prend la relève de Bonnotte

Sézanne a obtenu le label de "Petite cité de caractère" le mardi 19 décembre 2017 / © Isabelle Griffon / France 3 Champagne-Ardenne
Sézanne a obtenu le label de "Petite cité de caractère" le mardi 19 décembre 2017 / © Isabelle Griffon / France 3 Champagne-Ardenne

À Sézanne, l’élection s’annonçait difficile pour le maire sortant Sacha Hewak, celui qui a succédé en 2016 à Philippe Bonnotte, édile de la commune pendant 39 ans, était opposé à deux listes. 
 

Par Mélanie Cousin

Sacha Hewak a obtenu 52,81 % des suffrages exprimés dès le premier tour, il devance Jean-François Quinche qui a obtenu 39 %, tandis que Thomas Adnot termine avec 8,19 % des voix. Le taux de participation dans la commune atteint 51,07 %, il est donc supérieur à celui du département qui s’élève à 48,34 %. 

Ce dimanche 15 mars 2020, à Sézanne une ville de 4.942 habitants, le maire de la commune Sacha Hewak (SE), 48 ans, CPE au lycée de Sézanne espérait être élu. Il est maire depuis juin 2016, suite à la démission de Philippe Bonnotte, qui a occupé cette fonction pendant 39 ans. Le candidat alors adjoint prend la relève, il est également vice-président de la communauté de communes depuis janvier 2017. Il mène la liste « Bien vivre ensemble à Sézanne ».

Face au maire sortant deux listes s’opposaient. La première est celle de Thomas Adnot (SE), « un nouveau souffle pour Sézanne ». À 43 ans, cet entrepreneur, ancien candidat du Rassemblement national, est le chef de file des gilets jaunes dans le sud-ouest marnais. Il mise sur la transparence et la démocratie participative dans son programme. 

La seconde est menée par Jean-François Quinche, à la tête de « Sézanne choisissons notre avenir ». À 61 ans, ce commerçant et élu sortant, s’oppose au maire. En avril 2019, il s’est vu retirer ses délégations d’adjoint pour trahison, il reprochait l’omniprésence de Philippe Bonnotte. Sa liste est soutenue par le député centriste Charles de Courson. 

L’issue du vote incertaine jusqu’à aujourd’hui, a donc souri au maire sortant. La commune fait en effet face à des difficultés économiques : un centre-ville qui se vide et des entreprises avec des problèmes financiers.

Ce premier tour, clôt une campagne marquée par une ambiance tendue. Nelçon de Almeida, un candidat qui se trouve sur la liste de Jean-François Quinche a reçu des menaces de mort et un pistolet en plastique sur sa voiture en février dernier. 

Aux municipales de 2014, Philippe Bonnotte maire depuis 1977, avait été élu dès le premier tour avec 65,98 % des suffrages. 
 

Retrouvez le détail des résultats du 1er tour des municipales à Sézanne. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus