Université de Reims : une vidéo tournée par l'UNI montre une jeune musulmane en prière dans une salle de cours, l'université réagit

Le syndicat étudiant de droite UNI a publié le 22 février sur Twitter une vidéo où l'on voit une jeune femme de religion musulmane qui fait sa prière dans une salle de cours de l'université de Reims. La polémique enfle sur les réseaux sociaux.

C'est une vidéo polémique qui remue les réseaux sociaux. Mardi 22 février, le syndicat étudiant de droite UNI publie sur Twitter une vidéo de trente secondes, datée du lundi 21 février, où l'on voit une jeune femme de religion musulmane effectuer sa prière dans une salle de cours de l'université de Reims.

L'homme derrière son téléphone est interpellé par une autre femme qui lui demande pourquoi il filme, question à laquelle il répond : "Je filme car c'est interdit de faire ça, on n'a pas le droit de faire sa prière dans une salle de cours". La vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux : plus de 13 000 vues en moins de 24 heures.

"L’université de Reims Champagne-Ardenne tient à rappeler que tout exercice du culte est proscrit à l'université conformément au code de l’éducation et ne saurait tolérer que celui-ci ne soit pas respecté", a réagi ce mercredi 23 février la communication de l'université. Elle ajoute qu"une enquête interne a été immédiatement diligentée" et que "l’université décidera des poursuites disciplinaires et toutes autres actions juridiques à engager".

Sur la publication, le syndicat étudiant de droite estime que ce phénomène est "caché et nié par certains présidents et personnels d’universités." Cette organisation étudiante se revendique comme "la droite étudiante", défendant une "société de liberté et de responsabilité". Elle revendique près de 20 000 adhérents en France parmi les lycéens, étudiants et enseignants. 

"C'est la première fois que j'entends parler d'une pratique religieuse à l'université"

"C'est la première fois que j'entends parler d'une pratique religieuse au sein de l'université", répond Matéo Mevizou, président de la fédération Intercampus de l'Université Reims Champagne-Ardenne. S'il dénonce ce type de pratique au sein de l'université, le représentant étudiant estime cependant que cette vidéo a "un but politique en cette période électorale". "Il faut aussi connaître le contexte, ajoute Matéo Mevizou. Pourquoi cette personne s'est elle mise à faire sa prière dans une salle de cours ? N'est-il pas possible pour elle de le faire à son domicile ?"

En avril 2021, au Sénat, les Républicains avaient proposé que la prière soit interdite dans l’enceinte d’une université. Le projet de loi devait concerner les salles de cours ou les amphithéâtres, mais également les couloirs ou encore les sanitaires. 

« Nous devons refuser la pratique des prières dans les couloirs des universités. L’exercice du culte dans un lieu inapproprié ne me semble pas acceptable dans notre République », avait insisté le rapporteur (LR) Stéphane Piednoir. L'amendement avait finalement été refusé dans la loi du 24 août 2021 confortant les principes de la République. Elle autorise l'exercice du culte à l'université dans "des locaux mis à disposition des aumôneries"