INSOLITE : Lego met en vente un globe terrestre créé par un jeune passionné

Publié le Mis à jour le

Originaire de Vitry-le-François (Marne), Guillaume Roussel a conçu un globe en Lego qui a séduit la célèbre marque danoise. Sa création est vendue depuis cette semaine dans le monde entier.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Guillaume Roussel, 24 ans, a le monde entre ses mains. Un monde fait de briques, mais pas de broc. Un monde qu’il a conçu “en trois jours sur un logiciel spécialisé” et proposé début 2020 sur Lego Ideas. Cette plate-forme collaborative invite les amateurs de briques à proposer leurs créations et à voter pour leurs projets préférés pour qu’ils soient un jour commercialisés.

“Je voulais créer quelque chose qui me plaisait, sympa à exposer et qui ait un petit potentiel éducatif, raconte ce Vitryat, passionné de voyages. Je voulais aussi que cela touche le plus de monde possible. Alors je me suis dit : pourquoi pas le monde lui-même ?”

Fragmenter le monde en morceaux, dessiner les continents briques par briques, construire des courbes avec des carrés, le défi n’était pas simple pour ce Marnais qui étudie à l’école d’ingénieur de Saint-Omer (Pas-de-Calais). "J’ai commencé à créer en Lego depuis l’âge de 7 ans, à découvrir les systèmes d’engrenage, la mécanique, c’est ce qui m’a poussé à devenir ingénieur. Ma passion et ma formation sont complémentaires."

Plus de 10.000 votes

En moins de trois mois, le globe terrestre obtient plus de 10.000 votes, ce qui lui vaut d’être étudié par le géant danois. “Mon projet a été analysé avec 26 autres projets, mais il est le seul à avoir été retenu, souligne Guillaume. Fin août 2020, grosse surprise, je reçois un mail de Lego qui me propose un entretien par visio. J’ai failli avoir une crise cardiaque, je savais que c’était bon signe.”

Lui qui a déjà proposé sur cette plate-forme une vingtaine de projets “basés surtout autour des univers Disney” n’avait jusqu’alors reçu aucun mail pour y donner suite. L’un d’entre eux, une reconstitution du quartier de Mary Poppins, Cherry Tree Lane, avait pourtant passé le cap des 10.000 votes. “Mais les projets qui ont une licence sont toujours plus compliqués à voir le jour. Alors que pour le globe, il n’y avait pas ce souci.”

“Une immense fierté”

En septembre 2020, sa création est officiellement retenue. Pour lui, “c’est une immense fierté”.  La même fierté qu’il a éprouvée ce mardi 1er février lorsqu’il s’est rendu au Lego Store de Lille pour y découvrir son globe en rayons. Car 18 mois plus tard et plusieurs réunions en visio avec les designers, son projet a enfin pris vie.

“On m’a montré les différentes phases, explique-t-il. Je pouvais donner mon avis sur l’esthétique et les designers apportaient eux leur expertise technique pour améliorer le globe et en faire un produit parfaitement stable et équilibré. Au final, le set commercialisé ressemble beaucoup à ce que j’avais proposé. Je suis super satisfait.”

Enfant, je rêvais de devenir designer chez Lego, comme d’autres rêvent d’être astronaute. Je ne pensais pas que ça pouvait devenir réel.

Guillaume Roussel, créateur du globe terrestre chez Lego

Composé de 2.585 briques, ce globe terrestre à l’allure vintage est mis en vente depuis cette semaine pour presque 200 euros. Guillaume Roussel touchera 1% des ventes mondiales de sa création. Ce samedi 5 février, il dédicacera même sa création au Lego Store du Forum des halles à Paris.


Une passion familiale

Pendant les vacances, il retournera dans sa ville natale où il garde précieusement sa collection de Lego. “Je range tout dans des casiers, ça m’a appris à être plus ordonné”, sourit-il. Avec son père et son frère, eux aussi grands amateurs de briques, ils font partie de l’association champardennaise Brick en Bulles et, dans ce cadre, participent à plusieurs expositions.

Guillaume y présente sa version du parc Disneyland Paris, une maquette imposante de 20m2 où de nombreuses attractions sont reconstituées. “Depuis un an et demi, je travaille sur le train de la mine, une immense maquette avec plus de 20 000 pièces, précise-t-il. Je prends toujours autant de plaisir à créer de nouvelles choses. Les possibilités sont infinies, c’est ce qui me plaît. Il n’y a pas de limites.”

Il y a un aspect intergénérationnel chez Lego qui est très intéressant aussi. C’est un jouet pour enfant, mais la clientèle adulte est de plus en plus importante.

Guillaume Roussel, amateur de briques

Un stage dans la maison-mère

Depuis sa participation à l’émission télévisée Lego Masters en 2021, il a reçu plusieurs sollicitations, comme celle de la ville de Vitry-le-François qui lui a demandé de réaliser une maquette du quartier du Hamois, en pleine phase de rénovation. Un projet qu’il a accepté mais qui ne devrait pas voir le jour avant septembre prochain.

Fin février, Guillaume va s’envoler pour le Danemark, direction Billund, où se situe la maison-mère du géant de la brique. L’étudiant en 5e année de génie industriel a décroché un stage de six mois dans la branche design et conception. Une “super opportunité” pour lui de découvrir les coulisses de sa marque préférée et de voir s’il est prêt à faire de sa passion son métier.