Loi anticasseurs : “On se croit revenu sous le régime de Vichy” dénonce Charles de Courson

"Réveillez-vous ! C'est une pure folie de voter ce texte !", s'est exclamé le député marnais. / © Bertrand GUAY / AFP
"Réveillez-vous ! C'est une pure folie de voter ce texte !", s'est exclamé le député marnais. / © Bertrand GUAY / AFP

Le député centriste de la Marne, Charles de Courson, a vivement critiqué le texte qui autorise les préfets à prononcer des interdictions de manifester. Une mesure votée mercredi soir à l'Assemblée nationale.

Par IG

Les débats ont été véhéments ce mercredi soir dans l'hémicycle. L'Assemblée nationale a donné son feu vert à la possibilité pour les préfets de prononcer des interdictions de manifester à l'encontre d'individus représentant "une menace d'une particulière gravité pour l'ordre public". C'est une disposition clé de la proposition de loi "anticasseurs". 

Des Insoumis au Rassemblement national, cette mesure a suscité de vives critiques. Mais la charge la plus violente a été lancée par Charles de Courson : "Une autorité administrative va priver un individu de sa liberté de circulation et de manifester au motif qu'il y a une présomption, "des raisons sérieuses" de penser que son comportement constitue une menace d'une particulière gravité pour l'ordre public. Mais où sommes-nous mes chers collègues ? C'est la dérive complète. On se croit revenu sous le régime de Vichy" , s'alarme le député centriste de la Marne.
 
 

"C'est une pure folie que de voter ce texte"

Devant les protestations, issues des rangs de la majorité et de la droite, Charles de Courson, fils et petit-fils de résistant, persiste : "Oui, oui, je dis bien le régime de Vichy. Vous êtes présumé par votre attitude être résistant, alors on vous entaule… Mais où sommes-nous ? Réveillez-vous mes chers collègues ! Il faut absolument voter les amendements de suppression".

"Le jour où vous aurez un gouvernement différent, vous verrez ! Quand vous serez dans l'opposition, avec une droite extrême au pouvoir, vous verrez mes chers collègues !, a mis en garde le député marnais. C'est une pure folie que de voter ce texte."
 

Sur le même sujet

Les + Lus