• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

7 aviateurs de Nancy tués à Albacete : trois ans déjà

© France Télévisions Lorraine. Benoît Bour.
© France Télévisions Lorraine. Benoît Bour.

Trois après le drame d'Albacete (Espagne), la Base aérienne 133 de Nancy-Ochey a rendu hommage, vendredi 26 janvier, aux neuf aviateurs français tués lors d'un exercice OTAN. Sept d'entre-eux étaient en poste sur la BA133.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Trois après, la Base aérienne 133 de Nancy-Ochey n'oublie pas ses enfants tombés dans l'exercice de leur mission. 

Une cérémonie intime s'est déroulée avec les familles ce vendredi 26 janvier 2018.
 

Une émotion toujours vive

Présidée à 11h par le colonel Loïc Rullière, commandant la BA 133, la cérémonie d'hommage et de souvenir s'est déroulée dans l'enceinte de la base en présence des aviateurs de la base et des familles des victimes.

A leurs côtés, une délégation de militaires techniciens de l'air (MTA) de l'école d'enseignement technique de l'armée de l'air 722 de Saintes (Charente Maritime).
Le 22 décembre dernier, la 150e promotion a reçu le nom de baptême «Adjudant Gilles Meyer», l'une des victimes d'Albacete.

La cérémonie a été marquée par la lecture de l'ordre du jour hommage aux neuf aviateurs : "Ils allaient aux avions."

Accident au décollage

Le lundi 26 janvier 2015, un F-16 grec biplace, quelques secondes après son décollage, s'est écrasé sur le parking avions de la base aérienne Los Llanos à Albacete en Espagne, alors que plusieurs équipages européens participaient au traditionnel exercice de l'OTAN baptisé Tactical Leadership Programme.

La boule de feu provoquée par l'accident a fait neuf morts parmi les aviateurs français présents sur le parking avec leurs Mirages 2000. Sept d'entre-eux venaient de la base aérienne de Nancy (Retrouvez ici notre dossier complet).

L'enquête a établi la responsabilité de l'équipage du F-16, deux capitaines grecs morts dans l'accident.

© France 3 Lorraine; Sarah Albini
© France 3 Lorraine; Sarah Albini


Un obélisque en mémoire des aviateurs français et grecs décédés dans ce drame a été érigé sur la base espagnole.

Localisation :
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus