Crash d'Albacete : une erreur humaine a causé la mort de 11 aviateurs dont 7 nancéiens de la BA133

France 3 Lorraine vous propose une infographie pour mieux comprendre les circonstances du crash qui ont mené à la mort de 11 aviateurs dont neuf français, parmi lesquels 7 membres de la BA133 de Nancy-Ochey, à Albacete (Espagne) le 26 janvier 2015. Une catastrophe due à l'erreur humaine d'un pilote.

Sur la base du rapport d'enquête de sécurité qui a suivi le crash d'un avion de chasse F16 de la Force aérienne grecque (HAF), intervenu lundi 26 janvier 2015 sur la base aérienne de Los LLanos à Albacete (Espagne), notre éditrice web, Sarah Albini vous propose cette infographie.

Elle va vous permettre de comprendre les circonstances qui ont mené à la mort de 11 aviateurs dont neuf français, parmi lesquels six membres de la BA133 de Nancy-Ochey, à Albacete (Espagne) le 26 janvier 2015. 

Comme le montre l'infographie, c'est une manoeuvre involontaire du navigateur (pilote situé à l'arrière de cet avion de chasse biplace) qui a conduit au crash de l'avion suivi de son embrasement qui a provoqué la mort de onze aviateurs : les deux pilotes du F16 grec et 9 pilotes et mécaniciens français qui se trouvaient sur le parking près du hangar à côté duquel l'avion s'est écrasé en provoquant une gigantesque boule de feu qui a tout emporté sur son passage.

Selon le rapport d'enquête, c'est en glissant les trois check-lists qui lui ont été confiés sur son côté gauche que l'aviateur grec a fait involontairement bouger les molettes qui ont mis dès son décollage l'avion dans un angle de 12° sur la droite. Le pilote pour sa part n'a pas pu rattraper l'appareil ignorant ce qui provoquait cette situation. Tout s'est joué en moins de neuf secondes entre le décollage et le crash.

Une seconde erreur est à noter : la check-list (vérification des boutons et écrans de l'appareil avant le décollage) aurait du se faire en bout de piste.
Si cela avait été le cas, les deux pilotes se seraient probablement rendus compte du mouvement des molettes et auraient corrigé cette erreur. Mais les pilotes grecs ont effectué ces contrôles vingt minutes plus tôt, sur le parking, avant de prendre le taxiway les menant à la piste de décollage. Le mouvement involontaire de la molette des lacets plaçant l'appareil dans un angle de 12° vers la droite pendant son décollage s'est vraisemblablement produit après cette check-list. Elle n'a donc pas pu être identifiée ni corrigée.

Jamais a priori un tel événement ne s'est produit et le système de friction qui retenait ses molettes paraissait suffisant lors de la conception de cet appareil qui date des années 70
(1er vol d'un F16 le 20 janvier 1974). Un risque qui devra désormais être pris en compte.

Retrouvez notre dossier complet ici (Cliquez !)

La synthèse vidéo d'Emmanuel Bouard :

Un an après le drame, France 3 Lorraine revient sur les circonstances du crash qui ont mené à la mort de 11 aviateurs dont neuf français, parmi lesquels 7 membres de la BA133 de Nancy-Ochey, à Albacete (Espagne) le 26 janvier 2015. Une catastrophe due à l'erreur humaine d'un pilote. ©France 3 Lorraine


Localisation :