Une chaussette connectée inventée à Nancy pour éviter la mort subite du nourrisson

Une chaussette connectée inventée à Nancy pour éviter la mort subite des nourrissons. Un capteur peut aussi mesurer les paramètres physiologiques comme le pouls ou la saturation d’oxygène.
Une chaussette connectée inventée à Nancy pour éviter la mort subite des nourrissons. Un capteur peut aussi mesurer les paramètres physiologiques comme le pouls ou la saturation d’oxygène.

Une jeune start-up de Nancy a imaginé une chaussette connectée pour mesurer les paramètres vitaux du nourrisson. Elle transmet directement sur le smartphone des parents les informations. Le concept sera présenté au CES de Las vegas en 2019. 
 

Par Agnès Penneroux

L’idée de la start-up R-Laab SAS basée à Nancy, pourrait bien révolutionner les nuits des parents anxieux. Un seul objectif : soulager les mamans et les papas et tenter des les libérer de la peur d'être un jour confronter au drame de la mort subite.

 

 La mort subite, la première cause de décès chez les bébés de 0 à 1 ans. 


Deux frères travaillent depuis des années "dans leur garage" sur cette chaussette connectée pour rassurer les parents et peut- être éviter le drame de la mort subite.

Un petit capteur glisser dans une chaussette permet de déterminer la position du bébé dans son lit : sur le dos ou sur le ventre.

Un capteur qui peut aussi mesurer les paramètres physiologiques comme le pouls ou la saturation d’oxygène.
Toutes ses informations vitales sont alors transmises directement sur le smartphone connectée des parents via une box installée à côté du lit de l’enfant.

En cas de détresse du bébé, la box et l’appli se mettront à sonner. "My Foxy" devrait aussi informer les parents sur les premiers gestes à réaliser et les numéros d’urgence à composer.
 

4 années d’études 



Pendant 4 ans les deux frères ont consulté des parents et des médecins afin de savoir si leur projet de chaussette connectée pouvait être un atout dans le quotidien des parents et des médecins.

On a interrogé plus de 200 parents d'enfants de 0 à 1 ans ils nous ont tous dit qu’effectivement la crainte de la mort subite du nourrisson c’est quelque chose de réel, 70% d’entre eux disent qu’ils sont vraiment inquiets.
 

Rachid-Antoine Rabla, l'un des concepteurs de cette chaussette intelligente. 


Du côté des médecins, l’intérêt du développement de cette chaussette est évident en termes de prévention et de prise en charge des nourrissons.

Il manque 700 000 euros pour finaliser le projet !


La chaussette connectée fonctionne mais comme pour tout projet, le nerf de la guerre c’est évidement le financement.
La jeune société a besoin de 700.000 euros pour créer 15 postes afin d’assurer la fabrication et l’industrialisation 100% française de la chaussette connectée.

Alors les deux frères Abbas vont s’envoler pour les Etats-Unis avec dans leur bagage la chaussette connectée dans l’espoir de convaincre des investisseurs et des partenaires  lors de l’incontournable CES, le salon de l’innovation à Las Vegas

Leur rêve : commencer la commercialisation de cette chaussette connectée dès 2019.

Le concept en vidéo : 
 




 

Sur le même sujet

Le calendrier 2018-2018 avec les fêtes religieuses

Les + Lus