Coronavirus : le monde du spectacle en Lorraine frappé de plein fouet

L'autre canal est la salle de musique actuelle à Nancy. / © Stiliana Peev, France 3 Lorraine
L'autre canal est la salle de musique actuelle à Nancy. / © Stiliana Peev, France 3 Lorraine

Dimanche 8 mars 2020, le Ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé l'interdiction de tous les rassemblements de plus de 1000 personnes en milieu confiné. De nombreux spectacles en Lorraine sont évidemment impactés par ces mesures visant à limiter la propagation du Covid-19.
 

Par Thierry Pernin

A partir du 8 mars et jusqu'à nouvel ordre, tous les rassemblements de plus de 1000 personnes en milieu confiné sont interdits. La filière économique du spectacle en Lorraine est très impactée.

Tôt ce lundi matin, le Carnaval Vénitien de Remiremont a publié un communiqué de report à une date ultérieure du plus ancien carnaval vénitien de France, qui devait se dérouler du 2 au 5 avril prochain.

Profession ébranlée

Les Productions Label LN, qui assurent la programmation et la diffusion de spectacles dans une vingtaine de salles de la région Grand Est (Zénith de Nancy, Arènes de Metz, Galaxie d'Amnéville…), attendent le décret relatif à cette interdiction pour communiquer. Sans cacher que la situation est très compliquée.

Prévu le 2 avril, le Zénith du Grand Nancy a reporté le concert de Dadju au 10 octobre.

C'est catastrophique pour l'ensemble de la profession. Nous allons gérer au cas par cas.
- Jérôme Daab - Directeur du Zénith

Billetterie limitée

L'Autre Canal a réagi dès ce lundi en limitant la billeterie de ses concerts pour ne pas les annuler. Celui de Charlélie Couture du 14 mars est maintenu. Les discussions sont en cours avec les promoteurs pour savoir si les "gros" concerts seront annulés ou reportés. C'est le cas de Caravan palace (21 mars), Les Frangines (29 mars), le rappeur Maes (17 avril) et Iam (28 avril). La scène nancéienne de musiques actuelles va mette en place un protocole de ménage adapté à la crise du coronavirus : les salles seront nettoyées en profondeur après chaque concert.

Premiers touchés

Les intermittents du spectacle sont en première ligne de ces annulations ou reports. Ils craignent ne pas avoir les cachets nécessaires au maintien de leur statut et, par conséquent, de leurs indemnités.

Sur le même sujet

Les + Lus