Coronavirus : Nancy renonce à l'organisation de ses marchés de Noël

Après l'annulation du marché de Noël de Strasbourg, un autre rendez-vous emblématique du Grand-Est fait également les frais de la crise sanitaire. Le Grand Village de la Saint-Nicolas de Nancy n'aura pas lieu cette année.
 
Le village gourmand de la place Charles III est l'un des "must to see"
Le village gourmand de la place Charles III est l'un des "must to see" © JC Dupuis-Rémond, FTV
Le défilé de la Saint Nicolas qui draine habituellement des dizaines de milliers de personnes avait déjà été annulé. C'est au tour du marché, qui devait représenter une douzaine de petits villages dans toute la ville, de lui emboiter le pas. "Après des semaines de travail conséquent et de multiples scenarii, c'est avec le cœur lourd et en accord avec leurs partenaires, que les Vitrines de Nancy se voient donc contraintes aujourd'hui d'annuler à leur tour leur Village cette année, compte tenu des incertitudes sanitaires et économiques."
 

"La situation devient très inquiétante dans notre ville"

Vitrines de Nancy

Dans un communiqué, l'association Les Vitrines de Nancy, qui a en charge de l'organisation du Grand Village installé chaque année place Charles III, a décidé de jeter l'éponge après de multiples rendez-vous et échanges avec la Préfecture de Meurthe-et-Moselle et la Mairie de Nancy : "la situation devient très inquiétante dans notre ville, avec plus de 60% d'augmentation du taux d'incidence d'une semaine à l'autre, appelant à la plus grande vigilance des citoyens en vue de prévenir un éventuel reconfinement. L'accélération des contaminations est en augmentation significative, couronnée d'un couvre-feu et de la fermeture des débits de boissons à partir du vendredi 23 octobre au soir... Implorer les bonnes ondes de Saint Nicolas n’aura pas suffi : il devient une évidence que l'association ne puisse pas se permettre de faire prendre un tel risque financier aux commerçants exposants. La survie de l’association elle-même serait remise en question si la manifestation devait être interrompue en cours de route, avec une perte sèche de plus de 75 000€. La situation actuelle impose à tous d'énormes efforts, et d'un commun accord avec les instances et autres acteurs des fêtes de Saint Nicolas, il semble le plus raisonnable de limiter l'impact économique pour tous."

Cette année, il n’y aura donc pas de chalets, ni de restauration ou encore de vente d’objets artisanaux. "Les Fêtes de Saint-Nicolas, chères au coeur des Nancéiens, des Grands Nancéiens et de tous les Lorrains, vivront cette année à Nancy du 20 novembre au 3 janvier, à travers une programmation de rue adaptée au contexte sanitaire, avec des commandes artistiques renforcées et la présence de compagnies" précise la Mairie de nancy.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
événements sorties et loisirs