Don du sang : des stocks historiquement bas en ce début d’été dans le Grand Est

L’Etablissement Français du Sang enregistre une baisse des stocks de 25% dans le Grand Est. Un niveau inédit alors que les interventions reprennent dans les hôpitaux et que les besoins s’intensifient. Les groupes O positif et A négatif sont particulièrement recherchés.
Une baisse de 25 % des dons a été observée en ce début d'été dans le Grand Est.
Une baisse de 25 % des dons a été observée en ce début d'été dans le Grand Est. © Valérie Odile, France télévisions

Les étés se suivent et ne se ressemblent pas. En 2020, après le premier déconfinement les donneurs de sang étaient au rendez-vous dans le Grand Est. C’est moins le cas en ce début de période estivale, une tendance à la baisse nationale, avec environ 97.000 poches de globules rouges en stock au lieu des 115.000 habituelles.

On est encore auto-suffisant mais si on ne réagit pas il y a aura une vraie pénurie sur certains groupes sanguins à la fin de l’été

Maryse Morel, responsable EFS Grand Est

Plusieurs raisons expliquent cette situation de tension. Après un troisième confinement et seize mois sous Covid, les donneurs habituels se sont moins mobilisés, comme tout le monde ils ont sans doute eu besoin de sortir et de s’alléger l’esprit.

Certains donneurs potentiels se posent aussi des questions sur le Covid, la vaccination, et leur compatibilité avec un don. Les réponses sont claires : si je suis vacciné je peux donner dès le lendemain de mon injection. Si j’ai eu le Covid je dois attendre 28 jours et la fin des symptômes. C'est quatorze jours après un test positif pour les asymptomatiques.

La menace du report des interventions

Parallèlement les interventions reportées pour cause de crise sanitaire ont repris en juin dans les établissements hospitaliers, avec des besoins en poche de sang plus importants.

"Pour l’instant nous restons auto-suffisants, il n’y a pas de report d’opérations dans les hôpitaux. Mais avec des stocks aussi bas début juillet, il y a un vrai risque de pénurie pour certains groupes sanguins pour la fin de l'été et ça c’est inédit" insiste Maryse Morel qui est aussi responsable des prélèvements de sang à Nancy.

Il y a traditionnellement toujours une baisse des dons avec les départs en vacances d'été, commencer la période estivale avec peu de stocks provoque donc des tensions.

Recherche O+ et A-

Les groupes sanguins les plus recherchés dans ce contexte de tension, sont les 0 positif et les A négatif. 

Pour mobiliser les donneurs, l’EFS vient à leur rencontre. Ca sera par exemple le cas mardi 13 juillet à Epinal toute la journée avec des animations. Idem dans les maisons du don tout l’été.

Aujourd'hui 9 juillet une collecte était organisée aux Arènes de Metz.

Les autres dates dans le Grand Est : 

Samedi 10 juillet, Le Manège, Reims (51)

Vendredi 16 juillet, Parc de l’Orangerie, Strasbourg (67)

Jeudi 22 juillet, Karting, Douzy (08)

Mardi 3 août, Centre Pompidou, Metz (57)

Mardi 17 août, Hôtel de Ville, Strasbourg (67)

Jeudi 26 août, Le Signe, Chaumont (52)

Pour connaitre la marche à suivre pour donner son sang, regardez cette vidéo de l'association ACCL qui sensibilise aux dons de vie et lutte contre les cancers pédiatriques :

Pour prendre rendez-vous, vous pouvez cliquer ici.

A quoi ça sert de donner son sang ?

Avec un don de sang vous pouvez sauver trois vies. Ces poches de globules rouges (les globules blancs sont filtrés après le don car ils peuvent entraîner des effets indésirables sur le receveur) servent à la transfusion. Parmi les receveurs : les malades de cancers comme la leucémie et les personnes souffrant d'une maladie du sang.    Les transfusions sanguines sont également vitales lors d'accident de la route et d'accouchements difficiles. Les malades souffrant de pathologies rares comme la Drépanocytose et la Thalassémie ont également besoin de transfusion.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région grand est santé société