En pyjama devant la gare, pour manifester en faveur du train de nuit

Une opération organisée par Greenpeace, le collectif citoyen "Oui au train de nuit" et des cheminots a réuni usagers et associations, ce jeudi 14 décembre 2023 devant la gare de Nancy. Ils manifestent pour le rétablissement des liaisons ferroviaires de nuit, promis par le chef de l’État, il y a un an.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Des voyageurs, certains en pyjamas, se sont rassemblés jeudi soir 14 décembre 2023, vers 18h30 devant la gare de Nancy. Le but : réclamer des trains de nuit entre l’est et le sud de l’Hexagone.

Des promesses en attente

Strasbourg, Montpellier ou Nancy, cette semaine dans plusieurs villes en France des associations d’usagers se sont mobilisées en faveur des lignes nocturnes. Pour la première fois, une telle manifestation est organisée à Nancy, une ville qui a déjà du mal à obtenir un train direct vers le sud de la France. Ce jeudi, les manifestants sont là pour rappeler les engagements de l’État.

Entre 1930 et 1970, les trains de nuit ont connu leur apogée en France et en Europe avant de décliner. Dans un rapport de 2021, Trains d’Équilibre du Territoire, la nécessité de relancer les lignes de nuits est démontrée. Au départ, l’ambition de relancer 25 lignes est affichée, avant d’être revue à dix. Aujourd’hui quatre lignes de nuit sont en service en France, selon le site du gouvernement :

  • Paris-Gap-Briançon
  • Paris-Rodez(Albi) / Toulouse-Latour-de-Carol / Cerbère
  • Paris-Nice
  • Paris-Tarbes-Lourdes

Mais le collectif Oui au train de nuit dénonce un flou total autour du projet.

 "On ne sait pas quand ces autres trains de nuits seront mis en place, on ne sait pas quand les commandes seront faites. Il y a besoin de construire 600 voitures couchettes car le parc actuel ne suffit pas. Le gouvernement repousse d’année en année cette commande. À titre d’exemple, l'Autriche lance cette semaine de nouveaux trains de nuits qui ont été commandés en 2018", explique Nicolas Forien, membre du collectif.

Les avantages du train de nuit

 Le train est le transport le plus écologique et l'un des plus sûrs.

"Le train de nuit est le modèle européen par excellence du voyage responsable. C’est l’assurance de minimiser son empreinte carbone. La preuve, le train émet jusqu’à 50 fois moins de CO2 que la voiture et 80 fois moins que l’avion", affiche le site ecologie.gouv.fr.

Dans le contexte de transition écologique et d'une course pour diminuer l’empreinte carbone du pays, l’incompréhension des voyageurs est d’autant plus grande.

La ligne Paris-Berlin qui a été inaugurée cette semaine. Elle passe par Strasbourg, on aimerait qu’elle s’arrête aussi à Nancy.

Cléophée Saleur, membre de Greenpeace Nancy

"C’est un moyen qui permet de voyager vite et de limiter d’un tiers les vols en Europe. Dans le contexte de changement climatique, c’est une mesure rapide à mettre en place. Les décisions doivent se prendre maintenant", souligne Cléophée Saleur de Greenpeace Nancy.