Cet article date de plus de 3 ans

Fermeture définitive du site Acticall de Toul

Après neuf années rythmées par de nombreux appels téléphoniques, le centre d'appel Acticall de Toul raccrochera définitivement aujourd'hui, le 31 janvier, suite à la perte d'un "gros client".

Un déclin progressif

Créé en 2009, le centre d'appel Acticall comptait plus de 200 salariés en 2010. Ils sont moins d'une dizaine ce 31 janvier 2018, jour de la fermeture du site.

Marc Dayries, le DRH du groupe, explique cette fermeture par la perte récente d'un "gros client", Engie.

Aucun CDD n'ayant été reconduit, seuls les employés ayant signé un CDI se sont vu offrir la "chance" d'être relocalisés sur le site de Nancy. 

Une chance ? Ce n'est pas l'avis de nombre d'entre eux, ceux qui, venant de loin, n'accepteront pas ces conditions en raison d'un salaire trop faible.

Aubaine économique pour le groupe ?

Installé sur l'ancien site industriel Kléber / Michelin -pour lequel le manufacturier de pneumatiques avait mis en place un plan de revitalisation- le groupe Acticall avait alors touché un million et demi d'euro, délocalisant des salariés de Laxou sur le site de Toul pour profiter du contrat.

Les 192 employés concernés ont depuis été licenciés. 

Retrouver plus d'informations dans ce reportage de Dominique Duforest et Bruno Courtaux :



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie social licenciement