Livre sur la place à Nancy : rencontre avec Benou, jeune auteur nancéien de BD jeunesse

Publié le
Écrit par Céline Brégand .

Alors que le salon du Livre sur la place se tient à Nancy, en Meurthe-et-Moselle, du 9 au 11 septembre, un jeune auteur de BD jeunesse fait son entrée dans la cour des grands. Benou raconte la genèse de ses deux premiers albums qu'il présentera au public ce weekend lors du salon.

"La BD est la forme de littérature que je consomme le plus et avec laquelle je suis le plus à l’aise", raconte Benou, scénariste nancéien. Le jeune homme de 26 ans est l'auteur de deux bandes-dessinées jeunesse à paraître le 14 septembre aux éditions Paquet. Il sera présent à la 44ème édition du Livre sur la place, qui se déroule du 9 au 11 septembre 2022 sur la place de la Carrière, à Nancy. L'événement, premier salon national de la rentrée littéraire, réunit cette année 600 autrices, auteurs, illustratrices et illustrateurs, parmi lesquels Joann Sfar, Amélie Nothomb, Nicolas Mathieu ou encore Franck Thilliez. Le salon organise également une centaine d'événements. 

Pour la première fois, Benou participe au mythique salon en tant qu'auteur, après trois années comme bénévole. Une expérience qui lui a permis "d'échanger et de se faire une idée du fonctionnement du monde de la BD", note-t-il. Chargé de communication et graphiste, Benou, de son vrai nom Benjamin Didiot, n'a sérieusement envisagé d'écrire des BD qu'il y a trois ans. "Au lycée, j’écrivais des nouvelles mais au cours de mes études, j’ai lâché", explique celui qui a néanmoins toujours considéré le métier d'écrivain comme une "option de carrière". Même s'il ressent une certaine "euphorie de rentrer dans ce milieu", il reconnaît avoir "le syndrome de l'imposteur".

Le coup de pouce d'un éditeur 

Son aventure dans le monde des planches et des bulles démarre peu de temps avant le premier confinement. C'est au détour d'une conversation avec Stéphane Godefroy, gérant de la mythique librairie La Parenthèse, à Nancy, où il a l'habitude d'aller depuis de nombreuses années, que tout commence. Le libraire, qui a été éditeur au début des années 2000, l'incite à écrire. "Benjamin est quelqu'un de très créatif. Je sentais chez lui toutes les caractéristiques qui pourraient donner le bon bouquin : il est dynamique, vif, contemporain, et il a l'esprit très ouvert", note Stéphane Godefroy.

Pendant le confinement, le jeune homme commence une BD qui n'aboutit pas. Entre-temps, Stéphane Godefroy devient éditeur pour les éditions Paquet. Il lui propose alors d'explorer des pistes de BD jeunesse. "Je commence à réfléchir. Mais au début, je sèche un peu parce que je suis plus branché science-fiction, fantastique et horreur", reconnaît Benou.

Sa collection d'albums "Chair de poule" lui donne la direction à prendre. C'est décidé, il veut écrire des histoires "indépendantes les unes des autres et qui font peur… mais pas trop". La maison d'édition est convaincue. Il commence à écrire "La maison des sorcières", qui raconte les aventures d'enfants téméraires explorant une maison hantée par une sorcière. Illustrée par Charles Dutertre, elle inaugure la série "Petits Frissons". 

Benou a ensuite l'idée d'écrire une série d'enquêtes. Stéphane Godefroy lui présente alors Sylvie Bessard, une illustratrice nancéienne. "On a matché très fort dès le début et on a développé l'histoire ensemble, en dialogue constant", appuie l'auteur. Ensemble, ils écrivent "Méli-mélo d'indices", le premier numéro de la série "L'Agence de Clo & Couette", où une petite fille et sa chouette enquêtent sur la disparition d'un objet dans un musée. "Stéphane m’a vraiment épaulé pendant la rédaction des deux BD", souligne le jeune auteur, reconnaissant. 

2021 : l'année de tous les records pour le secteur de la BD

Les deux séries écrites par Benou signent les débuts de "Canailles", la nouvelle collection jeunesse des éditions Paquet destinée aux 6-10 ans. "Canailles" arrive à une période au beau fixe pour la BD. En 2021, le secteur a battu des records selon le bilan de Gfk Market Intelligence. En tout, 85 millions d'exemplaires se sont écoulés, soit une augmentation de 60% par rapport à 2020. Un livre vendu sur quatre est une BD. Et les BD jeunesse représentent pour leur part 21% des exemplaires de BD vendus. 

À travers ses deux premières BD, Benou souhaite faire passer quelques messages à ses jeunes lecteurs. "Dans 'Petits frissons', il y a des micros messages un peu cachés comme : ne pas forcément croire ce qu’on nous dit, ou que si parfois des choses nous font peur, c'est parce qu’on ne les comprend pas ou on les regarde mal".

Dans "L'Agence de Clo & Couette", le mot d'ordre est : s'amuser. "Il faut avoir ça en tête à toutes les étapes de sa vie. Il y aussi l'idée qu'on n’a pas besoin de diplôme ou de certification pour faire quelque chose, il suffit de le faire. Cette gamine a juste décidé d’être détective", expose Benou. Il espère aussi que "l'adulte qui lira potentiellement la bd avec l’enfant ne s’ennuie pas et puisse profiter de l’expérience de lecture et de l’écrin que crée le dessin"

Une troisième série dans les tuyaux

Benou a déjà commencé à travailler sur une troisième série pour "Canailles", qui mélangera humour absurde et horrifique. Il rêve aussi d'écrire des BD tout public dans différents genres : "le fantastique, l'horreur, le thriller, et des biographies de personnages au destin étrange ou particulier".

Ce week-end Benou sera présent au stand de La Parenthèse avec Sylvie Bessard et Charles Dutertre pour dédicacer leurs albums. Il animera également une conférence vendredi 9 septembre de 17h à 18h pour parler du métier de scénariste. Un exercice qui lui "fait très peur" mais pour lequel le jeune auteur espère de nombreux échanges avec le public. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité