• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Lorraine : RoulezMalin lance Mobicoop, une coopérative de covoiturage solidaire

Le covoiturage permet de réduire les frais de transport mais c'est aussi une philosophie solidaire / © @roulez-malin
Le covoiturage permet de réduire les frais de transport mais c'est aussi une philosophie solidaire / © @roulez-malin

Face à la hausse des prix des carburants certains automobilistes s’organisent et choisissent le covoiturage. La plateforme RoulezMalin lance Mobicoop, une coopérative pour garder l’esprit solidaire du covoiturage et cherche 20 000 sociétaires pour construire la mobilité de demain.
 

Par Francine Dubail

Le covoiturage, est sans doute l'une des solutions, sociale, écologique, pour réduire notre dépendance au pétrole mais le covoiturage libre et solidaire se développe.

La plateforme RoulezMalin installée à Nancy a choisi de se retrouver avec "Covoiturage libre" et de lancer Mobicoop. Si ensemble ils ont décidé de se transformer en coopérative c’est pour développer leur vision du covoiturage. Implantée dans toute la France,

RoulezMalin fait partie des trois plateformes de covoiturage les plus utilisées en France.
C'est une plate forme totalement gratuite. Aucune commission n'est prélevée, la société se rémunère grâce à des prestations passées avec des entreprises ou des collectivités

rappelle Matthieu Jacquot le patron de RoulezMalin.
 

Une plateforme coopérative, écologique et solidaire

La coopérative ouvre plus de possibilités de financement pérenne par rapport à l’association qui s’appuyait pour l’essentiel sur les dons. En outre les dons n’accordaient aucun droit aux donateurs sur la prise des décisions. Maintenant, chaque sociétaire pourra apporter son regard sur la gouvernance de la coopérative. Mobicoop pourra aussi embaucher des personnes pour améliorer les services et offrir une vraie alternative aux sites de covoiturage existants.

Mobicoop rassemble déjà 150 000 utilisateurs effectuant plus de 100 000 covoiturages par an. Il s’agit maintenant de réunir 20 000 coopérateurs pour construire ensemble la mobilité durable de demain .
L'objectif : constituer une communauté de 400 000 personnes en 2019 déclare Matthieu Jacquot.

Covoiturage libre

Cela ne changera en aucun cas la gratuité du service, les trajets resteront toujours sans commission. 

La plateforme met en ligne les trajets et indique les numéros de téléphone des conducteurs. Tous les paiements se font directement de la main à la main sans que le site ne perçoive une commission, et elle garantit ne pas vendre les données des utilisateurs.

 

20 000 sociétaires


Une vaste campagne de souscriptions va être lancée le 5 décembre 2018, mais dès à présent une pré-inscription est possible
Si vous souhaitez faire partie des membres fondateurs de la coopérative, pré-inscrivez-vous sur le site mobicoop 

« Nous avons besoin de 20 000 sociétaires, qui prendraient chacun une part sociale de 100 euros, les sociétaires bénéficient d’un abattement fiscal de 25 % jusqu’au 31 décembre.

Covoiturage solidaire
 

Les 2 millions récoltés serviront à développer le site, et doivent permettre par exemple de créer davantage de communautés locales pour mieux répondre à la demande des citoyens.

 Pour la manif des gilets jaunes à Paris par exemple, une communauté s’est constituée et bon nombre de manifestants se sont rendus à Paris en covoiturage, mais nous pouvons également imaginer à l'avenir développer des communautés en milieu rural pour ainsi offrir des solutions de déplacements pour les séniors confie Matthieu Jacquot.


En plaçant l'usager au centre de ses préoccupations, Mobicoop se positionne comme un acteur de la transition énergétique , et ouvre ainsi une nouvelle voie pour un covoiturage véritable.


 

Sur le même sujet

Le mot de la fin pour Théau

Les + Lus