Malgré son attractivité, l'intérim est à la peine

Beaucoup de secteurs du milieu de l'intérim sont à la peine, comme le BTP et l'industrie. Malgré de très nombreuses offres d'emplois, il est de plus en plus difficile pour les agences de recruter.
L'offre d'emplois est forte dans le BTP
L'offre d'emplois est forte dans le BTP © France 3 Lorraine
L'adage disait "Quand le bâtiment va, tout va".
Ce n'est pas faux.

Les secteur du BTP et de l'industrie recrutent, et offre de nombreuses perspectives.

Or, le BTP fait souvent appel aux agences d'intérim pour trouver de la main d'oeuvre qualifiée et apte à opérer immédiatement sur les différents chantiers qui deviennent cependant de plus en plus spécialisés.

Et le milieu de l'intérim est actuellement à la peine pour recruter.
Beaucoup d'offres, mais hélas beaucoup moins de demandes, et de personnels intéressés, jeunes ou moins jeunes.

Phénomène présent à l'échelon national.

Pourtant, rien que dans le Grand Est, 172 000 embauches sont prévues en 2018, 17 % de plus que l'an dernier.

Il est vrai que la pénibilité de certains métiers, les conditions climatiques, les salaires, sont souvent source du peu d'attrait pour ces secteurs, qui offrent pourtant de réelles perspectives d'évolution de carrières.


Reportage de Arnauld Salvini - Bruno Courtaux - Céline Perrin

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie industrie