• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

A Maxéville, l'école élémentaire Jules Romains fait son show

Les élèves de CM1 et CM2 ont tous appris leurs chorégraphies par coeur. / © Bastien Munch - France 3 Lorraine
Les élèves de CM1 et CM2 ont tous appris leurs chorégraphies par coeur. / © Bastien Munch - France 3 Lorraine

L'école élémentaire Jules Romains, à Maxéville, organise ce jeudi 28 juin une comédie musicale, fruit d'un travail d'un an avec 34 élèves de CM1 et CM2. Enfants comme maîtresses, tous en ressortent grandis.

Par Bastien Munch

"Stressé", "la boule au ventre", "un peu peur"... Quelques jours avant le grand soir du jeudi 28 juin 2018, les 34 élèves en CM1-CM2 de l'école élémentaire Jules Romains, un établissement d'éducation prioritaire à Maxéville, ne sont pas tous sereins. Cette comédie musicale, ils la préparent depuis la rentrée 2017.

"La mémoire du coffre", c'est le titre qu'ont choisi les enfants pour cette série de saynètes ponctuées de danses et de chants. Car oui, les 34 élèves ont réalisé le spectacle de A à Z. De l'histoire aux dialogues, en passant par les costumes et autres accessoires.

Le scénario se déroule en 2038, après que les enfants ont découvert un coffre enterré en l'an 2018. Dans cette malle, des objets qui leur rappelleront chacun un souvenir différent, et qui donneront lieu à des petites pièces de théâtre.

Les danses, de la salsa à l'irlandaise, comme les chants, feront le liant. Pour finir, les enfants ont rédigé un texte déclamé par deux d'entre eux, pour promouvoir l'égalité, la fraternité et la paix dans le monde.


La pression monte

Comme les vrais acteurs/chanteurs/danseurs professionnels, beaucoup des élèves de Jules Romains ressentent une forme de pression, même quelques jours avant le soir du spectacle.

J'ai vraiment peur de me planter, surtout quand on danse tous ensemble. Inès, 10 ans

"Il va y avoir au moins mille personnes !", exagère Léana, 9 ans et demi, "un peu stressée" mais qui a surtout "peur d'hésiter". "Ce qui me stresse beaucoup, c'est surtout d'avoir les projecteurs dans les yeux et de ne rien voir. C'est vraiment horrible", s'effraie Mélissa, 9 ans.

"Moi, je n'arrive carrément pas à dormir", confie Alexy, 11 ans, qui a lui aussi "peur de ne pas bien faire."

Pourtant, certains arrivent très bien à gérer cette pression. Oussoub a 10 ans et a "vraiment envie de le faire". "Je suis prêt, je suis chaud", se vante-t-il. Même son de cloche du côté de Zoé, âgé de 10 ans. "Je suis très bien, j'ai zéro stress." Et d'enchaîner : "Je me fais confiance, je vais juste essayer de bien me placer."

 

Les enfants ont pu expérimenter plusieurs styles de danse avec un professionnel. / © Bastien Munch - France 3 Lorraine
Les enfants ont pu expérimenter plusieurs styles de danse avec un professionnel. / © Bastien Munch - France 3 Lorraine


Des talents précoces

Comme Zoé, la plupart des enfants ont confiance, malgré le stress. Et beaucoup ne souhaitent qu'une seule chose : faire rire leur public. "J'aime beaucoup faire du théâtre avec des accessoires, ça fait bien rire les gens !", s'exclame Wahil, 10 ans.

Nayeli, quant à elle, est totalement polyvalente. "Les danses sont originales et le théâtre me procure aussi beaucoup d'émotion, donc j'aime à peu près tout !"

C'est pas trop mon style de chanson, je préfère chanter du rap. Reda, 10 ans

L'occasion de faire naître des vocations ? Pas pour tout le monde. Mélissa a 9 ans et la comédie musicale ne lui a "pas vraiment donné envie" de continuer la scène plus tard. "J'aime vraiment pas qu'on me voie, surtout quand il y a beaucoup de monde.
Blandine Besso et ses élèves préparent cette comédie musicale depuis bientôt un an. / © Bastien Munch - France 3 Lorraine
Blandine Besso et ses élèves préparent cette comédie musicale depuis bientôt un an. / © Bastien Munch - France 3 Lorraine



Une expérience inoubliable

"On est vraiment partis de la feuille blanche." Blandine Besso est la maîtresse des CM2 à l'école Jules Romains de Maxéville. Avec sa collègue Nathalie Soria, directrice de l'école élémentaire et maîtresse des CM1, elles ont tout coordonné. "Mais ce sont les élèves qui ont tout écrit, du début à la fin."

Montrer ses émotions, c'est quelque chose de très difficile pour les enfants.

Et le programme fut des plus chargés. "De septembre à décembre, on a surtout travaillé sur l'expression corporelle, ce qui est très compliqué pour certains enfants. Ensuite seulement, on a commencé l'écriture et on a réparti les rôles. Pour bosser la danse, on a même dû faire appel à Cissé Dipocko, un professionnel !"

Au terme d'un travail aussi conséquent, le bilan est plus que positif pour la maîtresse des CM2.

"On a déjà tout gagné. Tout au long de l'année, on a eu d'excellentes surprises. Les garçons ont compris que la danse n'était pas réservée aux filles. Et certaines d'entre elles ont réussi à vaincre leur timidité. Grâce à ça, on a fait de très belles découvertes !"

Après un an de travail, Blandine Besso l'avoue : "On est sur les rotules. Mais bon, ça en valait la peine. Je suis certaine que dans 10 ou 20 ans, ils se souviendront de leur comédie musicale à Jules Romains."
 

A noter :

La comédie musicale "La mémoire du coffre" des élèves de l'école élémentaire Jules Romains aura lieu le jeudi 28 juin 2018 au Centre Intercommunal de Laxou-Maxéville, et débutera aux alentours de 20h.

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

toute l'actu Danse

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus