Cet article date de plus de 5 ans

Menaces terroristes : NRJ ferme ses antennes locales ce jeudi

Le groupe NRJ a informé tous ses bureaux de province, dont celui de Nancy, qu'en raison de menaces répétées à leur encontre pour le 19 novembre, décision était prise de les "dispenser d'activité" ce jour là. En parallèle, NRJ a saisi la Justice de ces menaces intervenues après les attentats.

Un studio de la radio NRJ (image d'archive, 2012).
Un studio de la radio NRJ (image d'archive, 2012). © AFP PHOTO / JACQUES DEMARTHON
La dizaine de salariés de l'antenne Lorraine de la radio musicale NRJ à Nancy, comme leurs collègues en Province, sont invités par la direction nationale du Groupe radiophonique à ne pas venir travailler jeudi 19 novembre 2015.

Par conséquent l'antenne NRJ Lorraine de Nancy (107,1 FM) ne diffusera pas de décrochage régional.

Dans une communication à laquelle notre rédaction a eu accès, le groupe fait état de menaces répétées sur les réseaux sociaux pour expliquer cette communication interne et explique ne vouloir prendre aucun risque pour ses salariés, quand bien même il ne s'agirait que "d'une plaisanterie de mauvais goût".

NRJ (à l'origine "Nouvelle Radio Jeune") a saisi les autorités judiciaires de ces menaces proférées sur les réseaux sociaux et qu'elle a choisi de prendre très au sérieux, la date du 19 novembre étant particulièrement mise en avant pour des raisons non précisées. La radio précise à ses collaborateurs qu'ils sont dispensés d'activité et de présence mais qu'il seront normalement rémunéré pour ce repos forcé.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats de paris faits divers terrorisme médias économie