Nancy : deux soignants du CHRU proposent des séances d’hypnose en ligne

Publié le

Depuis quelques mois, la chaîne Youtube "Des mots magiques" propose des séances d’hypnose. A destination de tous, ce projet est porté par Florence Vial et Olivier Poirel, médecin et infirmier anesthésistes au CHRU de Nancy.

"Prenez le temps… Tranquillement… Regardez droit devant vous…" dès le début, la douce voix du podcast "La vague", nous prend la main, et nous détend. Pendant une petite vingtaine de minute, c’est la voix de Florence Vial qui guide l’auditeur, le détend, lui suggère de se recentrer sur soi-même.

Cette offre d’hypnose en ligne sur la chaîne "Des mots magiques" est venue compléter le travail entamé par Florence Vial et Olivier Poirel, qui proposent des consultations à la maternité de Nancy depuis quatre ans. Cette thérapie complémentaire a pour but de de réduire le stress et d’accepter la douleur pour mieux vivre avec au quotidien.

L’idée est née au début de la crise Covid, il y a deux ans. Face à l’ampleur de la crise sanitaire, Florence Vial et Olivier Poirel furent contraints d’arrêter les consultations en hypnose au CHRU. C’est à la demande de leurs patients qu’ils choisissent rapidement de proposer leurs compétences en hypnose sur le web "Initialement, on créait des fichiers de bande audio qu’on transférait à nos patients et au personnel du CHRU pour soulager leur stress face à la pandémie". Fort de cette expérience, le duo lance alors sa chaîne Youtube et propose des enregistrements créés via leurs propres smartphone, sur leur temps libre. La qualité sonore de leur contenu s’améliore lorsque les animateurs de la radio locale RCN (Radio Caraib Nancy) leur proposent de mettre leur matériel à disposition pour parfaire leurs enregistrements. 

Des playlists adaptée à tous

Sur leur chaîne, on retrouve "Bateau", "Vague" ou encore "Crème pâtissière", des vidéos et playlists d’une durée de vingt à trente minutes, pour répondre à des maux précis "la vidéo Crème pâtissière, elle est faite pour gérer ses émotions et traiter l’anxiété. On peut par exemple l’écouter quand on est submergé par une émotion brutale et pour apprendre à se contrôler" explique Florence Vial. Sur la chaîne, chaque vidéo est référencée au sein d’une playlist destinée à se focaliser sur des problèmes donnés.

Travailler sur l'insconscient pour soulager la douleur

En hypnose, rien n’est laissé au hasard : au quotidien, le duo d’anesthésiste propose des séances adaptées aux problèmes de chacun. Par exemple, pour les acouphènes, l’idée est de proposer une séance centrée sur la réduction du bruit, ou bien pour l’intestin des séances axée sur la réappropriation du schéma de l’organe. Pourtant, la finalité est la même : travailler sur l’inconscient du patient. Un processus naturel commun à l’être humain, qui nous permet d’être absorbé par quelque chose "l’inconscient, c’est le moment où votre esprit s’en va. Par exemple pendant une réunion, ou un cours" rapporte la soignante "c’est cette capacité naturelle qui est ré-utilisée dans nos pratiques pour apprendre aux patients à gérer la douleur".

"On ne vend pas du rêve, on apprend aux patients à vivre avec la douleur"

Florence Vial, anesthésiste au CHRU de Nancy

Cependant, Florence Vial rappelle que l’hypnose n’est pas la recette miracle pour soigner une maladie ou une douleur "on ne vend pas du rêve, et on le rappelle à nos patients. Nous, on apprend aux patients à gérer la douleur au quotidien, et ça passe par la gestion du stress". Pour l’anesthesiste également sophrologue, le stress est souvent un vecteur d’hyperfocalisation sur la douleur, et donc d’amplification de cette dernière "si la douleur est à 8 ou 9 sur une échelle de 10, l’hypnose peut la faire descendre à 7 rien qu’en maîtrisant le stress" précise Florence Vial.

Si cette thérapie est de plus en plus utilisée pour apaiser la douleur, il faut bien la dissocier de l’hypnose de théâtre. Cette dernière a pour spécificité de miser sur l’hyper-suggestibilité d’un fragment de la population, autrement dit, la capacité que possède 15% des personnes à se soumettre à ce genre d’hypnose. Contrairement à l’hypnose de théâtre, l’hypnose thérapeutique, de plus en plus nommée communication thérapeutique dans le jargon médical, peut être accessible à tout type de patient en fonction de la douleur à soulager.

Le duo de soignants ne compte pas s’arrêter là, et souhaite professionnaliser la chaîne et le contenu proposé. Pour l’année 2022, il ambitionne de proposer des playlists à destination des étudiants et pour les femmes souffrant d’endométriose.