Nancy : François Hollande balaie la politique gouvernementale et insiste sur la solidarité

Dans le cadre de son déplacement lorrain, le président de la République s'est exprimé jeudi 29 octobre 2015 devant un parterre d'élus au conseil départemental de Meurthe-et-Moselle. Un discours très politique qui balaie l'action gouvernementale et insiste sur la solidarité en France et en Europe.

Jeudi 29 octobre, à l'occasion de son déplacement lorrain, le président de la République François Hollande a achevé sa visite par une étape au conseil départemental de Meurthe-et-Moselle où il a été accueilli par Mathieu Klein, le président PS de l'institution territoriale.


Le président de la République a commencé sa visite par une rencontre avec des élus du département :

Puis François Hollande a échangé quelques minutes avec le jeune Meurthe-et-Mosellan Eliott Sarrey, 14 ans, premier lauréat français du Science Google Fair en septembre dernier pour son robot jardinier Bot2Karot :

A partir de 18h30, très en retard sur le programme initial, le chef de l'Etat a prononcé un discours très attendu devant un parterre de 600 invités. Très attendu et très politique. A l'occasion de cette intervention, François Hollande a abalayé très largement l'actualité et l'action gouvernementale en partant des actions locales dans le département pour finir sur l'Europe, les réfugiés et la COP21. Sans oublier d'évoquer le numérique, la formation, l'accession au logement, la solidarité, l'éducation et la réforme territoriale.
Le Président de la République a rencontré les élus de Meurthe-et-Moselle.

Retrouvez ci-dessous l'essentiel de la visite du président de la République en Lorraine :
Live Blog François Hollande en Lorraine, jeudi 29 octobre 2015



Un élargissement du prêt à taux zéro
Le président François Hollande a annoncé jeudi de nouvelles mesures visant à "faciliter l'accès à la propriété" via un élargissement du prêt à taux zéro.

Le prêt à taux zéro, PTZ, concernera la "quasi-totalité du territoire" et les "logements anciens, à condition qu'il y ait des travaux". Actuellement, seuls les logements neufs sont concernés.

Le montant du PTZ sera par ailleurs "porté jusqu'à 40%" de l'emprunt, alors qu'actuellement, il est limité à une fourchette de 18 à 26%.

L'objectif du président est d'élargir le nombre de ménages éligibles au PTZ (aujourd'hui les deux tiers), a-t-on précisé à l'Elysée. Ces mesures, qui seront inscrites dans le budget 2016 (amendement au projet de loi de finances ou collectif budgétaire de fin d'année) entreront en vigueur au 1er janvier, a-t-on ajouté.