Nancy : pour Gauthier Ganaye, le nouveau président de l'ASNL, "notre ambition, c'est la ligue 1 à moyen terme"

Le successeur de Jacques Rousselot a découvert ce lundi 4 janvier 2021 son nouveau club : l'AS Nancy Lorraine. Présentation aux joueurs, au staff et aussi à la presse. Le message se veut rassurant. D'abord se sauver en Ligue 2, avant de bâtir une équipe pour retrouver la Ligue 1.

"Je structurerai le club pour performer", Gauthier Ganaye, le nouveau président de l'ASNL
"Je structurerai le club pour performer", Gauthier Ganaye, le nouveau président de l'ASNL © Mustafa Mohamad (France Télévisions)

A 71 ans, Jacques Rousselot n'a connu qu'un seul club dans sa vie de dirigeant : Nancy... Où il a tenu la maison pendant 27 ans avec des hauts et des bas. A 32 ans, Gauthier Ganaye, son successeur à la tête de l'ASNL en est déjà à quatre clubs. Sur son CV, il collectionne les “ex”, les postes et les destinations : ex-Lens (marketing et secrétaire général), ex-Barnsley au Royaume Uni (directeur technique), ex-Nice (président)... Parallèlement à ses nouvelles fonctions en Lorraine, il est même toujours président du club belge du KV Ostende. Et il a déjà prévenu sur le site internet du club qui évolue en Jupiler Pro League qu'arriver à Nancy, "ne signifie pas que je renoncerai ou réduirai mes fonctions au KVO. Le fait qu'un nouveau club soit ajouté au consortium signifie également encore plus d'opportunités pour KVO en termes de croissance sportive et économique."

Le sport au service du business et vice-versa, le discours a le mérite d'être clair. Il a été répété ce soir au stade Marcel Picot lors d'un point presse de présentation. "Il faut bien comprendre qu'il s'agit à Nancy d'investisseurs privés qui se regroupent pour faire une opération. C'est important car cela signifie qu'il n'y a pas d'objectifs à court terme, qu'il n'y a pas de pression comme c'est le cas pour un fonds d'investissement" précise Gauthier Ganaye, "c'est un actionnariat qui nous permettra de mettre en place des synergies entre nos différents clubs... Aujourd'hui, Nancy est un projet à long terme. La feuille de route qu'on m'a donné n'est pas de valoriser un actif qui serait vendu à une date déjà déterminée."

Le nouveau président maîtrise la communication et a l'art de botter en touche avec le sourire lorsque la question dérange. Quantifier les renforts ? "Il y a quelques retouches à faire mais tout n'est pas à jeter." Une idée du montant des investissements pour les années à venir : "Non". Le prix de la vente du club ? "C'est quelque chose de strictement confidentiel. Moi, je dirige le club. Ce chiffre regarde Jacques Rousselot et les investisseurs"... Le problème de l'ASNL ? "C'est une équipe qui produit un contenu intéressant mais qui concède des buts trop facilement." Et Nancy, en dehors du foot, ça évoque quoi ? "Euh... Michel Platini"... Seule certitude : Jean-Louis Garcia, l'actuel entraîneur qu'on disait menacé est confirmé dans ses fonctions malgré une absence de résultats et une dangereuse dix-septième place au classement de Ligue 2. Le championnat de National n'est plus très loin mais "Jean-Louis Garcia est sous contrat. Si j'avais voulu changer d'entraîneur, ça aurait été fait."

Le projet est sportif. Il nous faut performer sur le terrain et chaque euro doit être dépensé sur le terrain.

Gauthier Ganaye, président de l'ASNL

Gauthier Ganaye préfère regarder devant, loin devant. "Notre ambition, c'est d'accéder à la ligue 1 à moyen terme. A court terme, c'est de nous maintenir en ligue 2 puis de construire une équipe compétitive" répète-t-il, "on a regardé énormément de clubs en Europe et Nancy a des atouts : un stade, un centre de formation qui performe chaque année, un public... Le projet est sportif. Il nous faut performer sur le terrain et chaque euro doit être dépensé sur le terrain... On va s'attacher à réduire le déficit structurel du club et tant qu'on sera en ligue 2, il faudra faire des ventes de joueurs pour équilibrer les comptes."

Avec sa double casquette, Gauthier Ganaye avoue qu'il ne sera "pas présent physiquement au quotidien, mais le plus possible. Comme vous le savez, j'ai des fonctions identiques au sein du club d'Ostende." Il faudra sans doute jongler avec les emplois du temps et avaler les kilomètres. "Mais je vais m'organiser".

Là aussi, cela s'annonce très sportif.

 

ASNL : des centres Leclerc aux capitaux mondiaux

Les nouveaux propriétaires du club : l'homme d'affaires sino-américain Chien Lee (NewCity Capital) avec Paul Conway et Grace Hung (Pacific Media Group). A leurs côtés, pour boucler ce montage, on retrouve également d'autre hommes d'affaires américains, Randy Frankel (copropriétaire de la franchise de baseball des Rays de Tampa Bay en Floride) et Michael Kalt (Partners Path Capital) mais aussi Krishen Sud, à la tête d’un fond d’investissement spécialisé dans la santé.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
as nancy lorraine football sport économie