Nancy : Greenpeace fleurit les murs de la ville avec ses slogans écologistes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Louis François

Ce jeudi 6 février 2020 à l'aube, une douzaine de militants de l'association écologiste Greenpace ont exprimé leur révolte sur les murs de Nancy avec leurs slogans. Ecologie oblige, c'est de la craie et de la colle naturelle qui ont été utilisées afin de ne pas dégrader les bâtiments visés.

Le répertoire classique, et un peu naïf, de l'association écologiste a trouvé ses couleurs sur les murs de Nancy dès 5 heures du matin. Ses militants, qui n'ont pas souhaité être reconnus, se sont déployés en plusieurs groupes autour de leur point de rendez-vous, le campus Artem. Ils ont ensuite gagné plusieurs lieux symboliques de la ville afin de déployer leur propagande. On pouvait ainsi lire "danger : air pollué" ou encore "#onveutrespirer" sur du mobilier urbain ou de chantier à proximité de l'arrêt de tram Artem. 

A la craie

Les écolos de Greenpeace se sont également rendus à la faculté des sciences non loin de là, de même qu'au Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle, pour d'autres slogans, tous tracés à la craie, ou imprimés sur des affiches qui ont été collées "avec la colle naturelle" composée de farine et d'eau, pour limiter bien évidemment les dommages à l'environnement urbain. L'action matinale visait à s'inscrire dans la campagne des élections municipales, afin de tenter de peser sur les choix de société en cours, liés aux transports ou à la la qualité de l'air avec notamment le slogan "municipales : stop diesel".
Greenpace s'exprime sur les murs de Nancy ©France 3 Lorraine
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité