• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Nancy : Grève illimitée chez Veolia à Ludres

Piquet de grève sur le site industriel Veolia de traitement des déchets à Ludres (Meurthe-et-Moselle), vendredi 8 février 2019. / © CFDT Véolia pour France 3 Lorraine
Piquet de grève sur le site industriel Veolia de traitement des déchets à Ludres (Meurthe-et-Moselle), vendredi 8 février 2019. / © CFDT Véolia pour France 3 Lorraine

85% des agents du centre de traitement des déchets Veolia de Ludres se sont mis en grève illimitée ce vendredi 8 février 2019. Une partie de ces salariés ont décidé de bloquer l'accès au site indutriel situé au sud de Nancy (Meurthe-et-Moselle). Ils réclament augmentations de salaire et embauches.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Des agents du centre de traitement des déchets Veolia de Ludres (Meurthe-et-Moselle) ont installé un piquet de grève à l'entrée du site industriel, impasse Bernard Palissy (voir carte ci-dessous).

Ils se sont déclarés en grève illimitée depuis ce vendredi 8 février 2019 au matin.

"Le centre est donc totalement à l'arrêt et totalement bloqué. 84% des salariés sont en grève",

explique Philippe Pernet, le secrétaire général adjoint de la CFDT FGTE Transports Environnement, qui a joint notre rédaction.

Embauches et salaires

"Ce mouvement est lié à deux préavis déposé pour zéro heure ce matin", explique le délégué syndical CFDT du site, Christophe Biasch, joint par téléphone à la mi-journée.

Le premier préavis est national et d'une durée de 24 heures.
Il porte sur la négociation annuelle obligatoire (NOA) sur les salaires qui doit bientôt commencer. L'objectif est de faire pression sur cette négociation avec la direction. Deuxième revendication nationale, le versement de la prime exceptionnelle dite "prime Macron" au-delà des 1% de salariés qui en ont bénéficié.

Un second préavis court également depuis minuit et lui est illimité.

"Il porte également sur la NAO. En 2018, l'entreprise nous a octroyé 1,2% d'augmentation. Cette année nous voulons au moins 3%.

De plus nous demandons de nouvelles embauches car nous sommes en sous-effectif. Nous voulons notamment deux nouveaux mécaniciens poids-lourds afin de permettre un bon entretien de notre parc de camions", précise Christophe Biasch.

Veolia Ludres emploie 165 personnes et compte cinq sites sur le secteur : deux à Ludres, un à Thaon-les-Vosges, Nancy et dans le Lunévillois.

Valorisation des déchets mobiliers

Le Centre de Tri Haute Performance (CHTP) de Ludres est spécialisé dans la valorisation des déchets mobiliers de l'Est de la France.

Veolia explique que ce site "centralise les déchets dits "rembourrés" (canapés, fauteuils, chaises etc...) en provenance des départements du Nord-Est de la France et ce, dans  le cadre du contrat remporté par Veolia auprès de l’éco-organisme Eco-mobilier."

Le tri automatisé permet d'y isoler les matériels récupérables (acier, aluminium, bois) qui partent dans des filières régionales de valorisation.
Le reste des composants (mousses, matières plastiques, tissus et autres matériaux) est transformé en du Combustible Solide de Récupération (CSR) qui part chez un cimentier local.
Veolia indique réduire ainsi de plus de 50% les déchets enfouis. l'usine affiche une capacité de traitement de 110.000 tonnes par an.
 
Localisation :

Sur le même sujet

Stanislas

Les + Lus

Les + Partagés