Nancy : la ville valide une piétonnisation étendue du centre-ville

34 dossiers étaient à l'ordre du jour de ce conseil municipal du 9 mai 2022. Le plus chaud, celui de la piétonnisation, est acté. L'extension de l'aire piétonne en centre-ville se fera par étapes. Ce n'est donc plus un serpent de mer mais une réalité et même une révolution. Premiers travaux d'ici l'été.

Dans sa séance du 9 mai 2022, le conseil municipal, présidé par Mathieu Klein, maire de Nancy, président de la Métropole du Grand Nancy, était appelé à délibérer sur le projet de piétonnisation. Un projet clé annoncé lors de la campagne des municipales et aujourd'hui sur les rails.

Etapes après étapes, entre expérimentations et concertations, entre inquiétudes et levée de boucliers, la ville a validé "cette volonté de transformation, dans la concertation et le dialogue" selon Mathieu Klein. "C'est une formidable opportunité de regarder l'avenir en renouant avec ce qui fait Nancy : culture, nature, patrimoine et qualité de vie."

Je crois que 17 ans après la piétonnisation de la Place Stanislas, nous devons maintenant franchir une nouvelle étape

Mathieu Klein, maire de Nancy

Citant le général De Gaulle, le maire de Nancy s'explique : "Etre inerte, c'est être battu et il en va de même pour les villes et il en va de même pour Nancy. Ne pas agir, ne pas transformer et ne pas être au rendez-vous des évolutions de la société; c'est se résigner à perdre. Notre centre-ville a aujourd'hui besoin d'énergie... Je crois que 17 ans après la piétonnisation de la Place Stanislas, qui a considérablement transformé la ville de Nancy, nous devons maintenant franchir une nouvelle étape pour offrir de nouvelles perspectives de rayonnement."

"Le projet de piétonisation de la Ville de Nancy vise à transformer le centre-ville pour le rendre plus agréable, plus convivial, plus attractif et plus dynamique" explique Franck Muratet, conseiller délégué à la stratégie économique. "Il vise également à améliorer le cadre de vie des riverains, en réduisant les pollutions ainsi que les nuisances sonores, en offrant un environnement sécurisé et moins stressant."

Quel périmètre pour l'aire piétonne ?

Le projet de piétonisation du centre ville de Nancy, un chemin piéton, concerne un périmètre allant de la Porte de la Craffe à la rue Saint-Nicolas (croisement avec la rue du Docteur Schmitt). Ce périmètre comprend ainsi trois zones :

  • Gambetta (à partir de la rue Saint-Dizier), rue des Dominicains et rue du Pont Mouja ;
  • "Petite" Grande Rue, Gustave Simon (à partir de la rue Saint-Dizier), rue Callot, place Vaudémont, rue du Maure qui Trompe, rue Pierre Gringoire, et rue du Moulin ;
  • "Grande" Grande Rue, rue Saint-Michel partie basse, rue des États, rue de Guise, rue du Petit Bourgeois et une partie de la rue des Loups.

"L’aire piétonne donnera la priorité aux piétons, qui pourront occuper et s’approprier la totalité de l’espace-rue, grâce à la libération de l’espace, entraînée par la suppression de tous les obstacles, en particulier le stationnement" explique la Mairie, "la circulation automobile de transit sera interdite, seuls les ayants-droits pourront accéder à la zone piétonne. Les deux-roues, motorisés, s'ils sont ayant-droits, et non motorisés, pourront y circuler à l’allure du pas, soit 5 kilomètres / heure."

Le calendrier : mise en oeuvre dès septembre 2022

"Ces travaux se dérouleront en deux phases : la première phase de travaux aura lieu d’ici à l'été 2022 et permettra la mise en place de la zone piétonne pour la mi-septembre 2022" précise Franck Muratet, "la seconde phase de travaux se poursuivra jusqu'en 2024 et comprendra notamment la requalification de cet espace avec la plantation d'arbres."

Suite à la première phase de travaux, la Mairie établit des règles : "les rues concernées seront classées comme aires piétonnes, de manière pérenne et permanente et soumises à la réglementation suivante : l’aire piétonne donnera la priorité aux piétons, qui pourront occuper et s’approprier la totalité de l’espace-rue, grâce à la libération de l’espace, entraînée par la suppression de tous les obstacles, en particulier le stationnement."

Par ailleurs, la circulation automobile de transit sera interdite, "seuls les ayants-droits pourront accéder à la zone piétonne... Pour ce faire, des bornes escamotables devront être installées à chaque entrée et sortie de zone. Celles-ci seront accompagnées de colonnes de contrôle, permettant aux ayants-droits d’abaisser les bornes soit à l’aide de télécommandes, soit par la lecture de la plaque d’immatriculation du véhicule, soit en utilisant le visiophone qui les mettra directement en relation avec un opérateur disponible 24h/24h et 7j/7j."

Un comité de suivi, hebdomadaire dans un premier temps, sera mis en place. "Cette nouvelle aire piétonne est une évolution profonde" a ajouté le maire de Nancy, "c'est attendu par de nombreux habitants. Avec cette décision, nous portons l'ambition de développer l'attractivité de Nancy, d'améliorer son cadre de vie, de renouveler notre manière de construire la ville au service de toutes et tous, et nous inscrivons pleinement dans les enjeux de transition écologique."

"La ville n'est pas prête et ce projet est précipité" a déclaré Malika Dati au nom de l'opposition municipale, demandant un report de la piétonnisation à l'été 2023.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité