Nancy : les 24H de Stan sont de retour

Publié le
Écrit par Thierry Pernin

Evènement étudiant le plus important du Grand-Est organisé par l’ENSAIA de Nancy, les 24H de Stan font leur grand retour sur la place de la Carrière, les 21 et 22 mai 2022.

Après deux années d’édition 100% en ligne à cause de la crise sanitaire de la COVID-19, les 21 et 22 mai 2022 à Nancy, place de la Carrière, l’Ecole Nationale Supérieure en Agronomie et Industries Alimentaires (ENSAIA) organise ses 24H de Stan en direct.

Depuis l’origine, les 24H de Stan sont préparées tous les deux ans par les élèves-ingénieurs de l’école, rassemblés au sein du CEOM : Comité Etudiant d’Organisation des Manifestations ENSAIA. Près d'une trentaine d’étudiants y assure la responsabilité de l’ensemble de la manifestation : organisation, logistique, sécurité, programme d’animations… en lien avec les instances de la Ville de Nancy, de la métropole du Grand Nancy, de la Préfecture de Meurthe-et-Moselle, de l’Université de Lorraine et de la MGEL.

"En 1966, très exactement, les élèves agronomes de Nancy, pour mettre en exergue leur bal de l’agro, comme ils l’appelaient, ont fait le pari de tenir 24h en vélo à faire le tour de la place Stan", raconte Claire Bergerot du service Communication à l’ENSAIA. "C’était un challenge et aux fils des années, la manifestation a pris de plus en plus d’ampleur. Tous les élèves de l’école d’agro ont participé et ont été rejoints par des autres étudiants des facultés, puis d’autres Ecoles de Nancy."

Aujourd’hui, les 24H de Stan de l’ENSAIA rassemblent plus de quarante mille spectateurs et quatre mille étudiants de vingt-trois facultés, Ecoles et IUT.

"C’est un événement festif de la vie universitaire sur Nancy", ajoute Claire Bergerot." Il y des concerts, des shows pom pom, des tombolas et cette année, les élèves de l’ENSAIA ont reproduit un petit circuit avec des petits chars pour les enfants."

Toutefois, les étudiants ne font pas que la fête. Il y a un réel défi sportif bien réglementé.

"Chaque école construit son char qui doit passer par la commission de sécurité", conclut la chargée de Com. "Elles ont plusieurs équipes qui se relaient pendant vingt-quatre heures. Les gagnants sont ceux qui ont fait le plus de tours."

Enfin, comme la manifestation est placée sous l’angle du développement durable, il n’y a pas d’essence : tout se joue à la force des poignets.