Nancy : une entreprise qui vit avec la Covid sans la Covid

Installée à Messein, l’entreprise EASY Machines s’est rapidement adaptée à la Covid-19. Dès le début de l’épidémie, l’équipe de direction a pris le taureau par les cornes. Résultat : aucune contamination et depuis la fin du premier confinement, tout le monde est à son poste.

Dans l'atelier de l’entreprise EASY Machines.
Dans l'atelier de l’entreprise EASY Machines. © EASY Machines

Au Sud de Nancy, à Messein, l’entreprise EASY est spécialisée dans la conception de machines qui fabriquent des volets roulants. Dès janvier 2020, au début de la pandémie de Covid-19, l’équipe de direction conçoit que le virus ralentisse la production, mais refuse qu’il empêche les salariés de vivre. Le pari sera gagnant.

"Depuis la grippe H1N1, les salariés évitaient déjà de se faire la bise ou de se serrer la main, mais fin janvier 2020, même si on ne bosse pas avec la Chine, on a bien senti qu’il se passait quelque chose", raconte son PDG, Constant Marandel. "La vigilance est de rigueur."

Malgré cela, mi-mars, il est au courant que le confinement est inévitable. Fort de cette certitude, le 16 au matin, il réunit tout le monde et décide la fermeture momentanée de l’entreprise, qui sera gérée à distance. S’ensuit la distribution de tickets restaurant et la création d’un groupe WhatsApp par les cadres de direction.

"Au bout de quinze jours, on se remet doucement en route : les personnes non vulnérables et autonomes", ajoute M. Marandel. "On commence par deux personnes dans l’atelier pour voir comment ça se passe. Les bureaux sont fermés."

La semaine avant le déconfinement, l’équipe de direction met en place une procédure Covid-19, afin de maîtriser le flux des salariés et du matériel. Par chance, EASY Machines détient un gros stock de masques FFP2 pour son atelier de peinture. Elle fait l’acquisition de protection en verre et munit ses vingt-huit employés de kits personnalisés.

Ayant calculé son autonomie de travail, quatre mois, et comme il n’y a pas de risques de contamination, petit à petit l’entreprise reprend vie. La cafétéria est totalement modifiée et la salle de sport adaptée.

"Globalement, on a tous très bien vécu cette période" , conclut le PDG. "On a eu peur comme chacun, mais on a pris le problème à bras le corps."

EASY Machines n’a pas connu de contamination et pas de conséquences particulières avec son chiffre d’affaires.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé économie société