Nancy : voici comment renforcer votre immunité grâce à la nature

Nez qui coule, frissons ou simple coup de fatigue... C'est peut être votre système immunitaire qui vous alerte! Avec l'arrivée du froid et de la pluie, votre organisme est largement sollicité. Nous avons demandé l'avis des spécialistes pour doper au naturel nos défenses immunitaires cet automne.

Nos meilleurs alliés pour renforcer notre immunité sont les légumes verts
Nos meilleurs alliés pour renforcer notre immunité sont les légumes verts © Stiliana Peev France 3 Lorraine
L’hiver est la période pendant laquelle notre organisme est plus fragile. Nous avons tous une immunité innée et une immunité acquise. Et c’est sur cette dernière que nous pouvons agir, la stimuler, l’améliorer. Voici quelques clés pour donner à votre organisme toutes les chances de mieux combattre les attaques virales et bactériennes.

Que contient votre assiette? 

Manger des fruits et des légumes, vous avez déjà entendu cela. Mais pour quoi faire?

Par rapport à ce que nous mangeons, nous allons stimuler ou perturber le fonctionnement de notre corps. "L’épigénétique est la science qui étudie comment ces mécanismes se passent dans le corps", nous explique François Tournay, professeur à la faculté de pharmacie de Nancy et pharmacien spécialiste en phytologie. "En fonction de ce que je mange mes cellules ne vont pas fonctionner de la même manière !"

Donc la première chose pour armer notre système immunitaire, est la nourriture. Vitamines, minéraux, oligo-éléments... Voici comment ils aident nos défenses.

Les vitamines sont des accélérateurs, une sorte de clé de démarrage dans votre organisme. 
"Si l’apport de vitamines n’est pas suffisant, le corps va piocher dans la peau, les ongles, les cheveux, la régénération cellulaire et forcément le système immunitaire sera moins efficace", ajoute Nadège Martin, infirmière et naturopathe. "Cela explique pourquoi certaines petites infections peuvent dégénérer. Un rhume peut se transformer en bronchite. La différenciation cellulaire n’est pas faite correctement, donc le système immunitaire ne réagit pas assez rapidement."

Parmi les aliments les plus riches en vitamines et minéraux, ce sont les légumes verts. Ils agissent non seulement sur les bonnes bactéries dans nos intestins (le microbiote), mais aussi sur le foie en lui permettant d’éliminer plus facilement les toxines. La seule vitamine qui ne se trouve pas dans les fruits et les légumes (elle est dans des quantités infimes dans certains aliments), c’est la vitamine D. Elle module le système immunitaire pour qu’il soit assez réactif pour combattre la maladie mais pas trop, pour éviter que l’inflammation ne soit trop importante.
On trouve cette vitamine dans les rayons du soleil. En hiver, vous avez peut-être l’habitude de prendre une ampoule de vitamine D, car dans le Grand Est, on manque de luminosité. Sachez que cette dose massive n’est pas la bonne solution. Le corps rejette le surplus au bout de 15 jours. Un apport quotidien, comme par exemple des gouttes, est une bien meilleure solution.

Penser également à avoir un bon apport en oméga 3, des acides gras rares dans notre nourriture qu’on trouve dans  l’huile de lin, l’huile de colza, l’huile de noix, à utiliser uniquement froids et pas en cuisson. "Toutes nos cellules ont une paroi graisseuse, dedans on a besoin de trouver des omégas 3 indispensables pour le bon fonctionnement de notre immunité mais aussi de notre santé en général", précise François Tournay.
"Quand il y a une alerte dans l’organisme, un virus ou une bactérie, les cellules du système immunitaire ont besoin de sortir du torrent sanguin. Elles le font par les capillaires et elles doivent être souples pour se faufiler, se déformer et reprendre leur forme. Ces cellules, les globules blancs doivent être aussi très rapides pour répondre à l’attaque infectieuse et ça c’est possible grâce au bon équilibre entre oméga 3 et oméga 6 dans notre organisme", ajoute Nadège Martin, infirmière et naturopathe.

Le plus important à retenir est que votre assiette doit contenir deux tiers de fruits et de légumes que vous pouvez varier à chaque repas. À partir de là, votre corps a tout ce qu’il faut pour une immunité optimale.
François Tournay nous propose une préparation de pin sylvestre, echinacea et baie de sureau
François Tournay nous propose une préparation de pin sylvestre, echinacea et baie de sureau © Stiliana Peev. France Télévisions

Plantes médicinales

Depuis des siècles nous utilisons les plantes stimulantes pour aider notre immunité. Sureau, échinacée (echinacea) et pin sylvestre, voici un exemple de préparation anti-infectieuse grâce aux baies de sureau qui diminuent la multiplication virale dans notre corps. "L’avantage quand on utilise les plantes, c’est de les associer. Cette synergie va encore mieux fonctionner qu’une seule plante. Ainsi on peut consommer la préparation en préventif ou en curatif ", conseille Francois Tournay.
Thierry, 56 ans, n’a pas l’habitude d’utiliser les plantes pour se soigner mais après un gros coup de fatigue en ce début de mois d’octobre, il est allé consulter son médecin. "Il m’a donné du ginseng et de séquoia en teinture-mère et le résultat est incroyable. Moi-même je suis étonné, je marche avec une canne et je me fatigue vite et là rien, en plus je dors mieux".

Bouger, bouger

Si vous devez rester chez vous pour y travailler ou si vous êtes à la retraite, il faut absolument penser à faire de l'exercice. Faire du sport ou simplement le tour du pâté de maison est vital. Le mouvement multiplie les globules blancs dans le sang, ces cellules qui nous protègent des attaques virales et bactériennes.

Et si vous choisissez une balade dans la forêt c’est encore mieux car les arbres sécrètent des molécules qui renforcent directement le système immunitaire.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société écologie environnement nature