• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Pont à Mousson: non, le site de Saint-Gobain PAM n'est pas à vendre, précise le directeur

 L'usine Saint Gobain PAM à Pont à Mousson (Meurthe-et-Moselle). / © France 3 Lorraine
L'usine Saint Gobain PAM à Pont à Mousson (Meurthe-et-Moselle). / © France 3 Lorraine

Deux mois et demi après l'annonce de la quête de partenaires industriels, Ludovic Weber, directeur de Saint-Gobain PAM France, a répondu aux questions de France 3 Lorraine. Il explique les raisons de ces éventuels nouveaux partenariats et précise que le site historique Lorrain n'est pas menacé.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

"Pont-à-Mousson n'est pas à vendre!", c'est Ludovic Weber, directeur de Saint-Gobain PAM France qui l'a affirmé lors d'une interview accordée à France 3 lorraine ce lundi 20 mai 2019.

Alors que depuis début mars et l'annonce de la recherche de nouveaux partenaires industriels, les 2.000 salariés de l'entreprise mais également les élus s'interrogent sur une possible cession du site, le patron a voulu mettre les choses à plat lors de cet entretien.

"Saint-Gobain n'a pas l'intention de se séparer du site historique de Pont-à-Mousson", précise-t-il. "Mais le groupe industriel cherche des partenaires pour développer l'activité canalisation à destination de l'Afrique et de l'Asie."
Et Ludovic Weber d'expliquer que les forces de PAM, ce sont "sa marque, qui est unique sur nos marchés des infrastructures d'eau" mais aussi "notre expertise, nos sites industriels ou encore notre service de recherche et développement."

Oui, nous avons aussi quelques faiblesses, en particulier notre position sur les grands marchés émergeants qui est relativement faible. 
- Ludovic Weber, directeur de Saint-Gobain PAM France

"C'est pourquoi nous cherchons un partenaire avec lequel nous pourrons allier nos forces pour nous développer plus rapidement et en particulier sur ces grands marchés en pleine croissance."
Ludovic Weber, directeur de Saint-Gobain PAM France. / © France 3 Lorraine
Ludovic Weber, directeur de Saint-Gobain PAM France. / © France 3 Lorraine
Le géant Chinois Xing Xing est-il le partenaire privilégié par le groupe?
"Il y a des pistes avec des asiatiques, des européens, des américains. Mais ce grand groupe Chinois, qui est le leader mondial sur nos marchés et celui qui investit le plus en innovations en nouvelles capacités, émerge du lot. C'est quelqu'un auquel on pense assez naturellement. Mais aujourd'hui, à ce stade, il n'y a pas de pistes particulièrement avancées, que ce soit avec eux ou avec les autres."

Les usines lorraines sont-elles menacées?
"Nous modernisons nos sites, nous les robotisons, nous les automatisons et nous sommes même en phase de recrutement de 80 personnes en ce moment sur le site de Pont-à-Mousson. Nous sommes dans une période de consolidation de notre dispositif européen pour qu'ils soient pérennes et compétitifs. Donc aujourd'hui, il n'y a pas d'inquiétude à avoir sur la pérennité de nos sites. Et c'est un sujet qui est indépendant du partenariat."

Pourquoi toutes ces inquiétudes, des salariés, syndicats et élus?
"Ces inquiétudes, cette mobilisation massive de tous, elle nous touche et elle nous rappelle à nos responsabilités. Mais on est un acteur Lorrain -je suis moi-même Lorrain- et responsable. Et nous oeuvrons justement pour la pérennité de ce site."

Quand en saura-t-on plus?
"Malheureusement c'est un sujet qui prends du temps, beaucoup de temps et de nombreux mois. Nous n'avons pas de calendrier précis."

Et le directeur de Saint-Gobain PAM France de conclure:

Rien ne dit aujourd'hui que nous aboutirons à un partenariat. C'est aussi un scénario possible.
- Ludovic Weber

A lire aussi

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus