• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Rembobinons: la foire attractive de Nancy hier et aujourd'hui

La grande roue, un incontournable des fêtes foraines. / © France 3 Lorraine / INA
La grande roue, un incontournable des fêtes foraines. / © France 3 Lorraine / INA

Fête foraine, foire attractive ou foire tout court, donnez-lui le nom que vous voulez! La foire de Nancy reste une des dernières encore installées en coeur de ville. Et si les manèges changent, les plaisirs demeurent les mêmes.  

Par Sophie Gueffier

Elle trône toujours là, place Carnot et cours Léopold, pendant tout le mois d'avril. Chaque année la foire attractive de Nancy fait le plein de visiteurs: entre un et deux millions suivant la météo. 
Le cru 2019 devrait être, à l'image du ciel, mi-figue mi-raisin. 

Peur et joie, les bonnes raisons de crier 

Que l'on porte le costume en 1968 ou la veste en jean dans les années 80, les raisons d'aller à la foire, sont toujours les mêmes et traduisent une envie de crier sur tous les tons: à cinq ans, on veut choper le pompon et crier sa joie devant des parents attendris. À treize, on a envie de hurler, on joue à se faire peur dans la maison hantée et à quinze ans, on cherche le grand frisson au bras de son amoureux(se) dans un grand huit ou sur le Booster Maxxx et on laisse éclater sa joie.

Une pensée émue pour tous les riverains qui encaissent les vocalises des jouvencelles jusqu'au bout de la nuit.

Bonbons, sucreries, barbapapa

Que l'on ait les cheveux longs ou les cheveux courts, la foire nous offre encore et toujours pommes d'amour et barbapapa. Ah! Le charme des doigts qui collent ou du sucre glace des gaufres qui s'éparpille tout partout sur le chemisier neuf sorti pour l'occasion. Et le plaisir presque coupable de piocher à 4 ou 6 mains dans le cornet de frites à 4 heures de l'après-midi.

"C'était moins cher hier"

Ça nous coûte cher: 10 000 balles pour les trois!
- Une maman généreuse 

Oui mais pas tant que ça!
En 1980, le jeune claquait 20 francs pour seulement quatre tours! Aujourd'hui les d'jeuns viennent avec 20 euros et font toujours 4 tours -le jour des demi-tarifs seulement-.
Et c'est une foraine qui le dit : 

À l'époque on était à 20 francs; on n'a pas tant augmenté que ça par rapport au prix du tabac, du pain ou de l'essence.

Retour en images, sur les foire d'hier et d'aujourd'hui avec la complicité d l'INA et de nos documentalistes.

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus