Rembobinons : la tour panoramique de Nancy va bientôt disparaître du paysage

Une vue imprenable depuis la tour panoramique sur Nancy et ses environs au début des années 70. / © INA - France 3 Lorraine
Une vue imprenable depuis la tour panoramique sur Nancy et ses environs au début des années 70. / © INA - France 3 Lorraine

Retour avec nos images d'archives déposées à l'INA sur le plus haut immeuble de Lorraine qui sera bientôt détruit. Construite en 1969 et habitée à partir de 1971, la tour des Aulnes, connue aussi comme "la tour panoramique", semblait éternelle dans le paysage de Nancy.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

C'est le coût nécessaire pour la maintenir aux normes de sécurité qui l'a condamné. La tour des Aulnes affichait un déficit de 700.000 euros quand le conseil municipal de Maxéville a décidé de jeter l'éponge lors du conseil municipal du 14 juin 2019.
Dans quelques années la tour des Aulnes, appelée également "tour panoramique" disparaîtra du plateau de Maxéville où elle a été érigée, dans le quartier du Haut de Lièvre.

Elle se trouvait alors non loin de ce qui était à l'époque la plus grande barre d'immeubles d'Europe, sortie de terre à partir de 1968.
Dans les années 60, 16.000 personnes résidaient sur le plateau, avant que la tour des Aulnes ne vienne compléter l'offre d'habitat. Très rapidement 600 personnes s'y installent.
Mais en cet automne 2019, seuls 61 locataires résident encore dans ce qui était le plus haut immeuble de Lorraine, aux immenses superstructures bleues, blanches et acier.

Chiffres record

La tour panoramique est sortie de terre en 1969 et on la voyait immédiatement de très loin avec ses 96 mètres de hauteur (côté aval). Avec la plus haute des antennes installées sur son toit, le chiffre officiel était de 108 mètres!
Voici quelques chiffres supplémentaires pour décrire ce monstre de béton et de modernité pour l'époque, conçu par les architectes Abel Lucca et Guy Wurmser, :
  • 19 mois de construction
  • 316.000 heures de travail
  • Poids total: 28.000 tonnes
  • une résistance à des vents proches des 200 km/h
  • 34 niveaux
  • 4 ascenseurs desservant tous les paliers, à 2 mètres 50 par seconde. Un central électronique assure la répartition des ascenseurs, ce qui limite l'attente, dans tous les cas, à 45 secondes maximum.
  • 2 escaliers de secours
  • 20 minutes pour atteindre le sommet à pied
  • 109 appartements F4 et F5, avec tout le confort moderne: vaste séjour, baignoire, douche, cuisine avec plan de travail intégré, une armoire sèche-linge et même un système automatique de mise en container des ordures ménagères pour chaque appartement.
Bref, tout le confort moderne. Et sans la peur du vertige selon les premiers habitants de ce gratte-ciel lorrain.

C'est très bien, on a une belle vue, l'impression d'être dans une bulle d'air.
- Une des premières habitantes de la tour des Aulnes

la tour panoramique depuis le viaduc Kennedy à Nancy (Meurthe-et-Moselle), au début des années 70. / © INA - France 3 Lorraine
la tour panoramique depuis le viaduc Kennedy à Nancy (Meurthe-et-Moselle), au début des années 70. / © INA - France 3 Lorraine

Désenclaver le quartier

La tour des aulnes va donc disparaître du paysage. Mais son emplacement sera réutilisé, la mairie annonce la création d'une place de village et de plusieurs aménagements: des résidences, des lodges, de l’accession à la propriété et une salle associative. L'objectif affiché est de changer l'image du quartier et de le désenclaver.
Le tout -déconstruction et aménagements- est évalué à 16,8 millions d'euros. L'Etat en prendra la moitié à sa charge.

 

Sur le même sujet

Les + Lus