Cet article date de plus de 3 ans

SNCF : des élus veulent sauver la ligne TGV Nancy-Lyon

La colère monte du côté des élus lorrains. En cause : la possible suppression de la liaison TGV Nancy-Lyon et son remplacement par une liaison via Marne La Vallée, Metz ou Strasbourg. Une proposition de la SNCF qui a du mal à passer.

 
Avec la suppression du train de 8h56 à destination de Paris, les usagers sont vent debout contre une décision qu'ils jugent injuste.
Avec la suppression du train de 8h56 à destination de Paris, les usagers sont vent debout contre une décision qu'ils jugent injuste. © Vincent Isore / MaxPPP
Le TGV ne reliera plus directement la Lorraine à Lyon d'ici 2019.
La SNCF prévoit en effet une réorganisation des TGV Sud-Est à partir de 2019.

La solution envisagée par la SNCF : faire transiter les voyageurs par Marne-la-Vallée ou rejoindre Metz depuis Nancy, puis aller à Strasbourg, pour enfin rejoindre Lyon .

Dans le Grand Est, la polémique commence à enfler, et les élus montrent les dents.

La Région Grand Est a mis en ligne une pétition, afin de protester contre les projets de la SNCF de refondre des dessertes TGV de l’Est vers le Sud de la France. Elle rappelle que les collectivités « ont investi au total plus de 850 millions d’euros, pour être desservies par le TGV »



Les élus lorrains en colère


Les élus interpellent la SNCF :

Le maire de Nancy, Laurent Hénart et André Rossinot le Président du Grand Nancy pointent du doigt une dégradation du service rendu.

Pour les pétitionnaires cette fermeture de ligne ne pénaliserait pas seulement le tourisme.
C'est tout le dynamisme de la région Lorraine qui à terme en souffrirait. 


Voyez le reportage d'Eric Molodtzoff et Olivier Bouillon
 
Lorraine : Non à la suppression de la ligne TGV Nancy-Lyon ©France 3 Lorraine

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie sncf