Un datacenter mutualisé pour une meilleure sécurisation de millions de données publiques

L’université de Lorraine, le CHRU de Nancy et la métropole du Grand Nancy, ont inauguré ce vendredi 16 février 2024, un nouveau datacenteur. Ce centre de stockage mutualisé pour les données présente de multiples enjeux.

Avec ce datacenter mutualisé flambant neuf, la Lorraine s’inscrit dans l’air du temps et regarde vers le futur. Le centre, d’une surface de 1 600m2, a été inauguré, ce vendredi 16 février 2024, sur le Campus CNRS Jean Zay à Vandœuvre-lès-Nancy.

Il s’agit d’un lieu regroupant des équipements informatiques qui contiennent des données comme des baies de stockage ou des serveurs. Cette centralisation vise à faciliter la gestion des données, mais aussi leur sécurisation.

Le datacenter permet le stockage de millions de données. Des données médicales du centre hospitalier régional universitaire, celles de la métropole ou encore "les données de la recherche, le patrimoine scientifique et technique, les résultats de recherches mais aussi les plateformes d’enseignement à distance pour nos étudiants et les données de l’administration", explique Sébastien Morosi, directeur adjoint du numérique à l'université de Lorraine.

Un objectif énergétique

Le projet avait été lancé officiellement en juin 2019. Il est né d’une mutualisation des besoins d’hébergement des données des trois partenaires. Au total, l’infrastructure aura coûté 8,24 millions d'euros, financés en grande partie par l'Union européenne, par l’Université de Lorraine, le CHRU et la Métropole.

Cette mutualisation est aussi le fruit d’une volonté environnementale en réduisant la consommation d’énergie. Il est prévu par exemple de réutiliser la chaleur produite par le centre de stockage pour le réseau de chauffage urbain de la métropole du Grand Nancy. Pour avoir une idée : la nouvelle infrastructure permettra un gain d’au moins 20 % sur l’efficacité énergétique en comparaison au datacenter actuel.