VIDEO. "J'ai entendu un boum infernal et tout est tombé en morceaux", une balle perdue transperce la fenêtre d'une maison à Azerailles

durée de la vidéo : 00h01mn38s
Accident de chasse : une balle perdue finit dans la fênetre d'une habitaion à Azerailles. ©France 3 Lorraine

Un accident de chasse est probablement à l’origine du tir. Une balle perdue a fait voler en éclat la fenêtre d’une maison au centre-ville d’Azerailles, près de Baccarat en Meurthe-et-Moselle, samedi 2 décembre 2023. La propriétaire était présente.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Devant sa fenêtre cassée, Christiane réalise la chance qu’elle a eue. Samedi 2 décembre 2023, elle était chez elle quand un bruit énorme éclate dans la pièce à côté.

"J’ai déjeuné à ma table et puis j’ai entendu un boum infernal, et tout est tombé en morceaux. Il y en avait partout", raconte cette femme qui vit seule dans une maison au centre-ville d’Azerailles (Meurthe-et-Moselle).

Ma foi, quelqu’un aurait pu être tué

Christiane Lindeperg, propriétaire de la maison endommagée

 

"Moi, je suis souvent là pour tricoter, car je vois du monde devant la fenêtre. Les gens ont l’habitude de me voir derrière cette fenêtre. C’est ça le problème… Mon mari m’a aidé de là-haut. Lui aussi était un chasseur", relativise l’octogénaire.

Au moment du coup de feu samedi 2 décembre, une battue de chasse avait lieu à 2 km du village.

"C’est inquiétant pour la famille, pour la dame âgée qui a l’habitude de coudre devant sa fenêtre. Nous sommes tous très inquiets, y compris les chasseurs", explique Rose-Marie Falque, la maire du village. "On ne sait pas d’où vient cette balle", dit-elle.

Est-ce possible qu’une balle perdue parcoure une si grande distance ? Pour Evelyne Dreyfuss armurière à Saint-Dié-des-Vosges, un tel scénario est tout à fait possible.

"Les cartouches 7x64 ou 270 Winchester, c’est sûr que ça va à plus de 2 km dès l’instant que la balle ne touche pas une cible, elle continue son trajet", explique la professionnelle.

La gendarmerie a ouvert une enquête pour déterminer qui est l’auteur du tir.