VIDÉO. Première mission lunaire des Émirats arabes unis, deux scientifiques françaises seront aux commandes du rover Rashid

durée de la vidéo : 00h00mn25s
{} ©France Télévisions

Au printemps 2023, entre fin avril et début mai, le rover Rashid est attendu sur la lune. Le lancement est prévu en décembre 2022. C’est la première mission lunaire des Émirats arabes unis. Deux scientifiques du CRPG de Nancy, Evelyn Füri et Jessica Flahaut font partie de l’aventure.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les Émirats arabes unis auront bientôt un rover sur la Lune. Si tout va bien, il y sera au printemps 2023. Le décollage est prévu en décembre  2022 depuis le centre spatial Kennedy de la NASA, en Floride. Deux scientifiques du Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG) de Nancy (Meurthe-et-Moselle) participent à l’aventure. Jessica Flahaut et Evelyn Füri seront aux commandes du rover aux côtés de scientifiques émiratis au Centre spatial Mohammed bin Rashid à Dubaï.

La mission aura un jour lunaire, soit 14 jours terrestres pour se poser sur un des quatre sites choisis par Jessica Flahaut sur la surface visible de la lune. Jessica Flahaut est géologue spécialiste des surfaces lunaire et martienne. Elle a déjà eu à déterminer les sites d’alunissage pour d’autres pays, comme la Chine avec la sonde Chang'e 5.

durée de la vidéo : 00h00mn21s
La première mission lunaire des Émirats Arabes Unis doit se concrétiser dans quelques jours. Le rover Rashid devrait alunir au printemps 2023. Deux scientifiques du CRPG à Nancy seront aux commandes du rover depuis le Centre spatial Mohammed bin Rashid. ©France Télévisions

Plusieurs premières pour cette mission

"L'objectif est de déterminer les propriétés du régolithe, le sol lunaire" nous explique Jessica Flahaut, chargée de recherche CNRS au CRPG (UL), spécialiste de la géologie martienne et lunaire. "On a choisi des sites jamais visités. On espère creuser des roches, des choses qu'on n'a jamais échantillonnées par le passé. La nouveauté, c’est cette caméra microscopique qui va nous permettre de voir au fur et à mesure qu'on se déplace comment varie la taille des grains du régolithe lunaire.

C'est aussi la première fois qu'on aura une caméra thermique sur la Lune. Elle sert à mesurer la température et pourrait permettre de calibrer un peu tous les modèles qui ont été faits à partir des données qui ont été acquises depuis l'orbite. On va voir comment la température évolue au cours du jour sur la lune." 

Pour cette mission, les deux scientifiques ont appris à coder en langage informatique pour envoyer des commandes au rover. Et ça aussi, c’est une première pour elles.

Des étudiants aux cotés des scientifiques

Jessica Flahaut et Evelyn Füri ont permis à de jeunes étudiants scientifiques de participer à certaines parties de la mission, comme cartographier les sites pressentis pour l’alunissage, mais aussi travailler sur les propriétés physiques et mécaniques du sol lunaire que l’on nomme régolithe. 

durée de la vidéo : 00h00mn43s
Hugo Watine, étudiant en Master 2, a travaillé aux coté des deux scientifiques. ©France Télévisions

D'après le site de l'agence spatiale des Émirats arabes unis, le lancement inaugural de Rashid  est désormais prévu à la mi-décembre. Une fois lancé, le véhicule spatial intégré empruntera une route à faible énergie vers la lune plutôt qu'une approche directe, ce qui signifie que l'alunissage aura lieu environ cinq mois après le lancement, en avril 2023.