• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Viticulture biologique en Lorraine : un “non” pour ne pas concurrencer l'Alsace

© France 3 Lorraine
© France 3 Lorraine

Une dizaine de maraîchers bio ont symboliquement et illégalement planté des pieds de vigne à Amance (54) pour protester contre une réglementation qui leur interdit de se lancer dans la viticulture en Lorraine. En cause notamment, une possible concurrence avec l'Alsace.

Par Thomas Toussaint

La législation européenne implique une augmentation de la surface des vignes en France d'environ 1%. Une aubaine en Lorraine, où de nombreux maraîchers bio souhaitent lancer leur production, toutefois modeste, de vin. Mais il leur est interdit de planter. Ils essuient régulièrement les refus du conseil de bassin viticole Aslace-Est, entité qui regroupe les deux régions et décide de l'orientation de la production.


Pourquoi ?

Avec plus de 15.000 hectares, l'Alsace ne souhaite pas augmenter son vignoble. Les Lorrains eux, loin derrière avec 250 hectares, veulent et peuvent développer le leur. Le bassin en a décidé autrement, en limitant l'expansion des vignes, pour ne pas perturber le marché. Une décision qui favorise la production alsacienne, dont le marché peut rester stable et maîtrisé, mais qui pénalise celle de Lorraine, qui ne peut se développer.

À Amance (Meurthe-et-Moselle) par exemple, Edouard ne peut pas planter ses pieds de vignes biologiques à cause de cette concurrence entre les deux régions. Avec d'autres maraîchers, ils se sont réunis pour planter illégalement quelques plants en signe de protestation.
Viticulture biologique en Lorraine : un "non" pour ne pas concurrencer l'Alsace

 

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus