Astronomie : ne ratez pas la comète C/2022 E3 (ZTF), visible à l’œil nu jusqu’à la fin du mois de janvier

La comète C/2022 E3 (ZTF) est de passage à proximité de la Terre. La meilleure fenêtre d'observation débute ce vendredi 20 janvier 2023. Elle pourrait être visible à l'oeil nu et pourrait ne jamais revenir. L'observatoire astronomique T83 des Côtes-de-Meuse ouvre ses portes aux amateurs pendant cette période.

Sa dernière visite remonte à 50.000 ans, la comète "C/2022 E3 (ZTF)", venue des confins du système solaire et découverte récemment, est passée  près du Soleil. Pendant quelques jours, avec un ciel nocturne dégagé, elle pourrait être visible à l'œil depuis la Terre jusqu'aux premiers jours de février 2023. 

La comète passera entre les constellations de la Petite Ourse et de la Grande Ourse. Elle filera direction Nord-Ouest

Marc Kaschminski, Observatoire astronomique T83 des Côtes-de-Meuse

La meilleure fenêtre d'observation devrait être à partir du 20 janvier et la semaine qui suivra comme nous l’a expliqué Marc Kaschminski, passionné d’astronomie depuis plus de 40 ans. Il scrute le cosmos depuis l’observatoire astronomique T83 des Côtes-de-Meuse, un observatoire amateur, qui possède l’un des plus grands télescopes européens ouverts au public situé à Vigneulles-lès-Hattonchâtel. "La comète passera entre les constellations de la Petite Ourse et de la Grande Ourse. Elle filera direction Nord-Ouest. Elle est de magnitude 5,5 à 6. Nos yeux peuvent voir jusqu’à une magnitude de 5,5. On pourra peut-être la voir à l’œil nu ou en tout cas avec des jumelles ou même un petit télescope." La magnitude mesure la luminosité (et non la taille apparente) des étoiles.

L’observatoire a prévu d’ouvrir ses portes dans cette période pour ceux qui souhaitent observer le passage de "C/2022 E3 (ZTF)".

Le petit corps rocheux et glacé, dont le diamètre est estimé à environ 1 km, a été découvert en mars 2022 par le programme de relevé astronomique du ciel Zwicky Transient Facility (ZTF) qui exploite le télescope Samuel-Oschin de l'Observatoire Palomar, en Californie. 

Quand une comète se rapproche du Soleil, la glace contenue dans son noyau se sublime et laisse s'échapper une longue traîne de poussière reflétant la lumière du Soleil. C'est cette chevelure brillante qu'on peut observer de la Terre.

Cette visite sera l'occasion pour les scientifiques de comprendre un peu plus la composition des comètes, notamment grâce aux observations du télescope spatial James Webb. Elle pourrait ne jamais revenir, "en raison de son orbite excentrique", expliquent les scientifiques.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité